d'oeuvrescross
La Poupée barbue, d'Edouard Elvis Bvouma
Théâtre

#165

Oeuvre

1 min

La Poupée barbue, d'Edouard Elvis Bvouma

Après son remarqué À la guerre comme à la Gameboy, l'auteur camerounais Edouard Elvis Bvouma replonge dans les destins d'enfants écorchés par la guerre civile dans La Poupée barbue, l'histoire d'une fillette victime d'abus sexuels.

© DR
cross

Figure de la littérature dramatique camerounaise

Auteur et metteur en scène né en 1982, Edouard Elvis Bvouma est l'un des représentants du renouveau littéraire camerounais. Lauréat de nombreuses bourses et résidences d'écriture en France, il fonde à Yaoundé la compagnie Zouria Théâtre et organise avec Denis Suffo Tagne la biennale d’écriture Contextheatral, « chantier contemporain du texte théâtral » où se retrouvent des auteurs du monde entier.

 

Désigné meilleur auteur par les Grands Prix Afrique du Théâtre Francophone en 2008, il reçoit en 2016 le Prix de l'Inédit d'Afrique et Outremer, et le Prix SACD de la dramaturgie francophone pour À la guerre comme à la Gameboy (2017), dont une lecture est présentée au Festival d'Avignon.

cross

La guerre civile à hauteur d'enfants

Recueillie dans un camp de réfugiés, une adolescente s'échappe pour rejoindre le jeune soldat qui l'a sauvée quelque temps plus tôt. Le sommeil du jeune homme est l'occasion pour elle de se livrer : elle raconte au garçon endormi les exactions qu'elle a subies pendant la guerre civile.

 

Enrôlée de force dans un groupe rebelle, elle a été victime d'un viol collectif par le camp adverse le jour de son enlèvement. Son calvaire a continué lorsque son chef de guerre a fait d'elle son jouet sexuel. Et dans son corps abusé, un enfant est né. Ce bébé qu'elle a tenté de tuer avant de prendre la fuite.

cross

Récit de guerre à hauteur d'enfants

À la guerre comme à la Gameboy faisait résonner la parole d'un enfant-soldat face à une petite fille mutique. Le fait d'avoir laissé muette cette figure féminine avait tourmenté Edouard Elvis Bvouma. Avec La Poupée barbue, l'auteur imagine une suite à ce récit de guerre à hauteur d'enfants en donnant cette fois la parole à une adolescente.

 

Sur le fil tendu d'une écriture toute en digressions, s'autorisant un certain humour noir, Edouard Elvis Bvouma raconte l'expérience commune des enfants-soldats, transformés si brutalement par la guerre qu'ils sont devenus « des poupées barbues » : des enfants aux attributs d'adulte.

cross

Prix Théâtre RFI

La Poupée Barbue a reçu en 2017 le Prix Théâtre RFI, qui soutient la richesse des écritures dramatiques contemporaines francophones du Sud. Le président du jury, Dany Laferrière, a salué « un texte émouvant, sombre, qui possède aussi de la drôlerie car au cœur de la douleur, il y a une certaine drôlerie ».

 

Ce prix a offert une belle exposition à Edouard Elvis Bvouma en France : mise en espace en 2017 par Lorraine De Sagazan au CDN Normandie-Rouen, La Poupée barbue fait l'objet d'une lecture au festival d'Avignon 2018 dans le cadre de Ça va, ça va le monde !

cross
L'Institut français et le projet

Edouard Elvis Bvouma a été lauréat du Prix RFI Théâtre 2017 pour La Poupée barbue.

 

Avec le soutien de l’Institut français, partenaire du prix, la pièce réalise une tournée en Afrique – du Cameroun au Sénégal, en passant par le Gabon, le Togo, le Tchad, Madagascar, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Bénin – en novembre et décembre 2018.