d'oeuvrescross
La Tablée, de Maud Galet-Lalande et Ahmed Amine Ben Saad
Théâtre

#348

Oeuvre

2 min

La Tablée de Maud Galet-Lalande et Ahmed Amine Ben Saad

Sur fond de Printemps arabe, les auteurs Maud Galet-Lalande et Ahmed Amine Ben Saad livrent une réflexion sur la façon dont les humains font corps. Entre éclats de voix et tintements de verre, La Tablée (2020) met en scène l'espoir de ceux qui luttent.

© Charles Honorat
cross

Rencontre entre deux rives

Côté français, il y a Maud Galet-Lalande, comédienne auteure et metteuse en scène basée à Metz où elle dirige la compagnie Les Heures Paniques. Formée à l'école Acting International, elle a mis en scène différents spectacles de Pourquoi y a-t-il Que Dalle plutôt que Rien ? (2012) aux Chemins de Traverse (2018). Sa pratique est aussi marquée par un fort désir de partage et d'échanges, que ce soit au sein du Gueuloir, collectif d'auteurs transfrontaliers qu'elle a cofondé, ou lors d'ateliers de théâtre pour le festival Passages. Côté tunisien, il y a Ahmed Amine Ben Saad, lui aussi auteur, dramaturge et comédien. Il a joué au cinéma dans Saint Augustin de Samir Seif (2016), cofondé et dirigé la web TV Astrolabe TV de 2012 à 2014, et signé sa première mise en scène de théâtre, Tounès, dès 2015. La Tablée est le fruit de la rencontre entre ces deux talents.

cross

Des unions, désunion

Autour d'une table, dans un lieu indéfini quelque part autour de la Méditerranée, une jeune Française, Mathilde, rencontre quatre personnages, trois hommes et une femme. Elle veut écrire sur le Printemps arabe. Ils l'ont vécu et portent chacun un regard différent et désabusé sur cette révolte. Quand un sixième larron étranger parlant plusieurs langues rejoint le groupe, le débat se tend et s'approche de la rupture... À travers une scénographie épurée, Maud Galet-Lalande et Ahmed Amine Ben Saad montrent la quête de liberté, mais aussi les barrières qui s'érigent entre les êtres et les cultures. La Tablée incarne alors cette nécessaire réunion des âmes pour trouver le chemin du bien commun.

cross

Co-création méditerranéenne

Une pièce dont le sujet est l'union, la traversée vers l'autre, se devait d'incarner ce mouvement jusque dans son processus créatif. La Tablée est d'abord le fruit de cinq voyages et de nombreuses rencontres vécues en Tunisie par Maud Galet-Lalande. Après une première version écrite en France, l'auteure comprend que le spectacle ne peut naître que dans une dynamique de co-création avec des artistes issus des deux rives de la Méditerranée. Le texte voit donc le jour avec un collaborateur de la première heure, le tunisien Ahmed Amine Ben Saad. L'équipe mêle, quant à elle, comédiens et techniciens venus de Tunisie et de France.

cross

Un récit universel

Si le lieu où se situe La Tablée évoque plus ou moins directement la Tunisie, les auteurs ne tranchent jamais complètement cette question afin d'offrir à leur texte une dimension universelle. La pièce est en effet une réflexion sur la révolte au sens large, et sur la capacité des groupes humains à repenser le monde. Un thème qui porte la pièce en France – participation aux Francophonies de Limoges 2020 – comme dans le bassin méditerranéen – présence aux 22e Journées théâtrales de Carthage.

cross
L'Institut français et l'oeuvre

La Tablée fait parti des lauréats 2019 du programme "Des mots à la scène"

"Des mots à la scène" est un fonds de production des écritures dramaturgiques contemporaines d'Afrique et des Caraïbes lancé par l'Institut français. Financé par le ministère de la Culture, il vise à valoriser les auteurs du Sud peu connus ou joués, en favorisant la production de nouvelles mises en scène.

En savoir + sur le programme Des mots à la scène