d'oeuvrescross
Le bois dont les rêves sont faits, de Claire Simon
Cinéma

#148

Oeuvre

1 min

Le bois dont les rêves sont faits, de Claire Simon

Le bois dont les rêves sont faits est un long-métrage documentaire sur le bois de Vincennes et les personnalités originales qui s'y rendent chaque jour. Un film envoûtant sur le rapport des citadins à la nature.

© Just Sayin' Films et Pio & Co

cross

Réalisatrice de documentaire et de fiction

Née à Londres en 1955, Claire Simon a passé son enfance dans le Sud de la France, dans le Var, avant d'étudier l'ethnologie, l'arabe et le berbère. Elle débute dans le cinéma avec le montage de films, puis apprend la pratique du cinéma direct, un genre documentaire autrefois appelé cinéma-vérité, aux ateliers Varan.

 

La réalisatrice a à son actif 9 court-métrages, dont Scènes de ménage avec l'actrice Miou-Miou (1991), 8 documentaires tels que Coûte que coûte (1995), Mimi (2002) et Le bois dont les rêves sont faits (2016), mais aussi 5 long-métrages de fiction, dont Sinon, oui (1997), Les Bureaux de Dieu (2008) et Gare du Nord (2013) avec Nicole Garcia.

cross

Une ode à la nature

Dans Le bois dont les rêves sont faits, Claire Simon filme le bois de Vincennes et les personnes qui le parcourent chaque jour : les promeneurs, les sportifs, les familles, les férus de pêche, les ornithologues amateurs, les sans-abris ou encore les prostituées.

 

Chacun raconte à sa manière ce qui le lie à ce microcosme de verdure aux portes de Paris, créant un ensemble d'histoires très différentes, qui ont pour point commun la symbiose avec une nature relaxante et dépaysante. Un film délicat et poétique sur des citadins en quête de paix intérieure.

cross

Un film réaliste

Le bois de Vincennes est un lieu que la réalisatrice, pour s'y promener régulièrement, connaît bien. Après y avoir rencontré des personnalités variées et hautes en couleur, elle décide de les mettre en images dans un documentaire.

 

Pour ne pas tronquer la réalité ni interrompre le flux des événements du bois, Claire Simon et son équipe de tournage se déplacent à vélo, avec peu de matériel. Les entretiens sont réalisés grâce à une caméra sur pied, vite oubliée par la personne qui se livre. Chaque plan de ce documentaire est ainsi filmé dans un souci d'authenticité.

cross

Une sélection internationale

Le bois dont les rêves sont faits a été sélectionné dans de nombreux festivals internationaux : Festival du film français de l'Alliance française en Nouvelle-Zélande (2016), Festival international du cinéma indépendant IndieLisboa à Lisbonne au Portugal (2016), Festival international du cinéma indépendant de Buenos Aires en Argentine (2016), Festival international du film de Rotterdam aux Pays-Bas (2016), et précédemment Festival international du film francophone de Tübingen à Stuttgart en Allemagne (2015) et au Festival international du film de Locarno en Suisse (2015).

The Woods Dreams are Made of (“Le bois dont les rêves sont faits”) (trailer )
cross
L'Institut français et le projet

Le bois dont les rêves sont faits (2015) est diffusé à l'international par l'Institut français.

 

Ce film a été notamment proposé dans le cadre du programme « Coup de projecteur sur la création française » du Mois du film documentaire 2017. Avec l’aide de l’Institut français, cette manifestation met en lumière le documentaire de création française dans le réseau culturel français à l’étranger.