d'oeuvrescross
Litigante, de Franco Lolli
Cinéma

#266

Oeuvre

2 min

Litigante, de Franco Lolli

À 35 ans, le réalisateur colombien Franco Lolli s’est inspiré de son histoire personnelle pour imaginer un portrait de femme que les épreuves de l’âge poussent à remettre son quotidien et ses habitudes en question. Des références au réalisateur Maurice Pialat et un certain talent pour laisser aller ses acteurs à l’improvisation traversent ce film où la question des héritages n’est pas seulement artistique.

© DR
cross

Un Colombien à la FEMIS

Diplômé de la FEMIS (École nationale supérieure des métiers de l'image et du son) avec les félicitations du jury, Franco Lolli est un réalisateur, scénariste et producteur colombien né en 1983.

Il a signé les courts-métrages Como todo el mundo (2007, Grand Prix du Jury à Clermont-Ferrand la même année) et Rodri (2012, récompensé à la Quinzaine des Réalisateurs de la 65ᵉe édition du Festival de Cannes).

Son premier long-métrage, Gente de bien (2014), a été présenté lors de la Semaine de la critique à Cannes en 2014, avant d'être sélectionné dans plus de soixante-dix festivals internationaux. Cinq ans plus tard, Franco Lolli revient sur la Croisette avec Litigante, film intime et social.

cross

Portrait de femme

Bogotá, chez un oncologue. Quelle que soit l’issue de sa maladie, Leticia confie au médecin qu’elle ne veut pas souffrir. Véritable héros du film, sa fille Silvia, mère célibataire et avocate, apprend la maladie de sa mère en même temps qu’une affaire de corruption la rattrape.

 

Face à ses difficultés professionnelles et familiales, Silvia se jette dans les bras d’un nouvel amour, ce qu’elle ne concevait plus vivre. Un drame en forme de portrait esquissant une héroïne en quête de liberté.

cross

La vie du réalisateur, à l’écran

Franco Lolli ne cache pas la correspondance entre le personnage de Silvia et lui-même. « Je préparais un voyage avec ma mère en Islande », explique-t-il. « Avant notre départ, elle a dû passer un examen médical qui a révélé un possible cancer. Nous sommes partis en vacances avec l’idée qu’elle allait peut-être mourir bientôt. Je suis fils unique et cette idée me terrifie. (...) Pour moi, le thème du film s’est imposé à cet instant précis. »

 

Ainsi, Litigante parle de la filiation, de la transmission, et de la soif d’existence qui surgit quand la mort s’approche d’un peu trop près.

cross

La nouvelle école colombienne

Présenté en ouverture de la 58e Semaine de la critique à Cannes, en 2019, le deuxième long-métrage de Franco Lolli, Litigante, est une production à la fois colombienne et française, par l'intermédiaire de Sylvie Pialat, productrice, entre autres, de Julie Gavras, Alain Guiraudie, Guillaume Nicloux, Abderrahmane Sissako...

 

Litigante s’inscrit désormais dans l’actuel essor du cinéma colombien que Franco Lolli explique par « une loi votée il y a une quinzaine d’années copie le système français de financement du cinéma. Avant, on faisait quatre films par an, maintenant, c’est plutôt quarante, ce qui n’est pas rien ».

cross
L'Institut français et le film

En 2018, Litigante de Franco Lolli a bénéficié du soutien de l’Aide aux cinémas du monde.

 

Ce programme de l’Institut français apporte son soutien à des cinéastes étrangers sur des projets de films en coproduction avec la France, qu’il s’agisse de longs métrages de fiction, d’animation ou de documentaires de création. En savoir + sur l’Aide aux cinémas du monde