d'oeuvrescross
M, de Yolande Zauberman
Cinéma

#243

Oeuvre

2 min

M, de Yolande Zauberman

Yolande Zauberman suit la trajectoire d'un acteur qui a été violé lorsqu'il était enfant, au sein d'une communauté ultra-orthodoxe, qu'il a fuie depuis. Un documentaire émouvant et intime qui vise à briser le silence des victimes et des bourreaux.

© DR
cross

Une cinéaste subversive

Née en 1955 à Paris, Yolande Zauberman suit des études d'histoire de l'art et d'économie. Élève du cinéaste israélien Amos Gitaï, elle s'intéresse, pour son premier documentaire, Classified People (1988) à l’Apartheid. En 1993, elle se tourne vers la fiction avec Moi Ivan, toi Abraham, un long-métrage qui la propulse en haut des marches du Festival de Cannes où elle décroche le prix Jeunesse.

 

Son œuvre engagée n'hésite pas à se saisir de sujets forts, entre les conditions de vie des Arabes israéliens dans Would you have sex with an Arab ? (2012) à la pédophilie présente dans une microcommunauté juive dans M (2018).

 

Documentariste subversive, Yolande Zauberman nous confronte, par l’écran, à des réalités bien trop souvent maintenues sous silence.

cross

Immersion dans les rues de Bnei Brak

La réalisatrice Yolande Zauberman suit Menahem – la première lettre de son prénom a donné le titre au film –, acteur et chanteur brisé par trois pédophiles de sa communauté. Il y a dix ans, la victime a piégé un de ses tortionnaires, en lui faisant avouer ses crimes devant une caméra cachée avant d'en diffuser le contenu à la télévision, créant un énorme scandale. Menacé par les habitants de Bnei Brak, ville de la banlieue nord-est de Tel-Aviv, Menahem n'est jamais retourné dans sa communauté jusqu'à aujourd'hui.

 

À travers des descriptions très précises des viols et des bourreaux, Menahem nous emmène dans les rues animées de la ville où il récolte les témoignages de quelques habitants, qui ont parfois été violés eux aussi. Comme un bruit qui court, la parole se libère. Au gré de ses rencontres, Menahem commence à retrouver une paix intérieure.

cross

Une curation de témoignages poignants

Alors que Yolande Zauberman prépare une fiction sur les amours de Golda Meir, ancienne Première ministre israëlienne, la réalisatrice repère Menahem Lang lors d’un casting. Touchée par son histoire – il a été abusé à maintes reprises et qu'il a eu la force de dénoncer son violeur, engendrant un immense scandale –, Yolande Zauberman décide de l’adapter à l’écran pour dénoncer la pédophilie masculine au cœur des communautés juives orthodoxes.

 

Tourné de nuit, pour mieux trouver la lumière au fur et à mesure de l'introspection de son héros brisé, le documentaire s'adresse aux enfants blessés par le viol et souligne le concept du Galgal, lorsque les adultes violés deviennent des violeurs.

 

À travers ses témoignages choquants, ce road-movie dans les rues de Bnei Brak questionne la complexité de l'âme humaine et invite les victimes à prendre la parole.

cross

Un sujet local et pourtant universel

Découvert en août dernier au Festival de Locarno, M y a décroché le Prix spécial du jury. Il remporte le Bayard d’or à Namur, le Puma du meilleur film à Mexico, la Mention spéciale du jury à Hambourg, le Prix de la Meilleure réalisation à Séville, le Grand Prix de la Francophonie au Festival cinéma méditerranéen de Bruxelles, le Prix du jury au London Film Week…

 

Partout où il a été présenté, le documentaire de Yolande Zauberman a marqué les esprits.

cross
L'Institut français et le projet

M, de Yolande Zauberman est l'un des 22 films proposés par l'Institut français pour le Mois du documentaire 2019 au réseau culturel français à l'étranger et à ses partenaires. 

 

L’Institut français est partenaire à l'international de cette manifestation organisée en France par Images en bibliothèques.

 

En savoir + sur la programmation du Mois du film documentaire 2019