d'oeuvrescross
Patients, de Grand Corps Malade
Cinéma

#123

Oeuvre

1 min

Patients, de Grand Corps Malade

Adapté du livre éponyme de Grand Corps Malade, Patients nous plonge dans l'expérience tragique du handicap. Entre larmes et bonne humeur, le slameur signe avec son ami Mehdi Idir une ode à la vie.

© Mandarin Production – Kallouche Cinéma – Gaumont – F. Marc De Lacharrière
cross

Slameur, auteur et réalisateur

Fabien Marsaud grandit en Seine-Saint-Denis, entre sa passion pour l'écriture et le basket. Aux côtés du collectif 129H, il écume les scènes slam et remporte plusieurs tournois sous le nom de Grand Corps Malade, en référence à l’accident dans une piscine mal remplie qui a failli le laisser paralysé à l'âge de 20 ans.

 

En 2006, il décrit sa jeunesse en banlieue dans son premier album, Midi 20, qui connaît un grand succès avec deux Victoires de la musique. S'ensuit alors plusieurs albums (Enfant de la ville en 2008, 3e Temps en 2010) qui participent à la reconnaissance du slam comme poésie urbaine.

 

En 2017, le slameur porte à l'écran, avec le réalisateur Mehdi Idir, le livre qu’il a écrit cinq ans plus tôt, Patients.

 

cross

Résister, aimer, espérer

Alors qu'il rêve de devenir basketteur professionnel, Ben se réveille dans un centre de rééducation suite à un dramatique plongeon dans une piscine peu profonde. Atteint d'une paralysie partielle, il doit accepter l'arrêt de sa carrière sportive et réapprendre à vivre avec son nouvel handicap.

 

Au cours de ces mois de douleurs, de rires, de rencontres amicales et d'aventure amoureuse, le jeune homme cherche auprès des autres patients l'énergie pour se battre, avec un seul objectif : guérir.

 

cross

Le monde de l'hôpital

En 2012, Grand Corps Malade raconte dans un roman autobiographique son expérience de la rééducation. En 2017, il fait appel à la scénariste Fadette Drouard et au réalisateur de ses clips Mehdi Idir, qui est également son meilleur ami, pour adapter son livre au cinéma.

 

Les deux coréalisateurs s'attachent à recréer la sensation d'enfermement liée à la réadaptation, tout en reprenant sans pathos les codes et l'humour noir qui règnent entre les patients. Dans ce souci de réalisme, ils tournent le film dans le centre de Courbet, en Seine-et-Marne, là où le slameur français a lutté pour sa guérison.

cross

Une reconnaissance mondiale

Outre son immersion dans l’univers hospitalier, Patients aborde le thème de la diversité culturelle, en mettant en scène des accidentés issus de la banlieue parisienne.

 

Salué par le public et la critique, le film est récompensé lors de nombreux festivals internationaux (Prix du public au Festival international du film francophone de Tübingen, Prix du Premier rendez-vous au Festival du film de Cabourg en 2017). Il concourt pour deux prix aux Lumières de la presse internationale. Son succès fulgurant culmine à travers pas moins de quatre nominations aux César 2018.

 

Porteur d’un message d’espoir universel, le film est diffusé au-delà des frontières de l’Hexagone, de l'Europe au Québec, en passant par l'Afrique et l'Asie.

Patients (trailer)
cross
L'Institut français et le projet

Patients (2016) est diffusé à l'international par l'Institut français dans le cadre de son partenariat avec le festival Premiers Plans d'Angers. Le film y a reçu le prix du public en 2017.


L’Institut français propose un catalogue de plus de 2 500 films permettant au réseau culturel et à ses partenaires de diffuser des films français dans le monde.

 

En savoir + sur le catalogue cinéma.