d'oeuvrescross
Phaéton, de Lully
Musique

#122

Oeuvre

1 min

Phaéton, de Lully

Après les succès du Bourgeois Gentilhomme et de Cadmus et Hermione, le chef d'orchestre Vincent Dumestre retrouve le metteur en scène Benjamin Lazar pour redonner vie à Phaéton, la tragédie lyrique flamboyante de Lully.

Représentation en mars 2018 à l'Opéra de Perm, en Russie © Andrey Chuntomov
cross

Un duo passionné de Lully

Le chef d'orchestre Vincent Dumestre fonde en 1998 Le Poème Harmonique, un Ensemble musical avec lequel il dirige de nombreuses pièces du répertoire du XVIIe et du XVIIIe siècle. À l'été 2004, il fait appel au metteur en scène et fondateur de la compagnie Le Théâtre de l'Incrédule, Benjamin Lazar, pour faire revivre, à l'Opéra Royal du château de Versailles, la comédie-ballet du Bourgeois Gentilhomme, écrite par Molière et composée par le compositeur florentin Jean-Baptiste Lully en 1670.

 

S'ensuit alors une complicité artistique entre Dumestre et Lazar qui les mènera à recréer deux tragédies lyriques du musicien italien : Cadmus et Hermione, en 2008, et Phaéton, en 2018.

 

cross

La tragédie du fils du Soleil

Huitième tragédie lyrique composée en 1683 par Lully sur un livret de Philippe Quinault, Phaéton reprend le récit mythologique du fils d'Hélios, maître du char solaire, qui perd le contrôle de l'attelage en direction de la Terre et finit foudroyé par Jupiter.

 

Plus de trois siècles après la première représentation de Phaéton dans la Grande écurie du château de Versailles, donnée le 6 janvier 1683 sous le regard admiratif de Louis XIV, Vincent Dumestre et Benjamin Lazar explorent toute la profondeur tragique de cette course folle où s'entrecroisent chœurs flamboyants, duos exaltés et traversées pittoresques, sur fond d'expression dramatique.

cross

Une interprétation fidèle

La reprise de Phaéton par Vincent Dumestre et Benjamin Lazar fait suite au succès de leur précédente collaboration autour de la première tragédie lyrique de Lully, Cadmus et Hermione, recréée en 2008 dans une version proche de celle montée en 1673.

 

Conservant cette approche authentique, les deux hommes entendent dix ans plus tard restituer l'esthétique baroque de Phaéton en travaillant au plus près de l'écriture du compositeur florentin.

 

Déclamation, gestuelle, instruments anciens, éclairages en clair-obscur, choix des interprètes, cette exigence d'authenticité s'étend à tous les domaines de la création. Un jeu scénique qui se déploie entre la direction musicale puissante de Vincent Dumestre et les inflexions tragiques de la mise en scène de Benjamin Lazar.

cross

Un spectacle franco-russe

À l'occasion de la recréation du Phaéton de Lully par le Poème Harmonique, le chef d'orchestre avant-gardiste gréco-russe, Teodor Currentzis, met à disposition de son ami Vincent Dumestre les musiciens russes de l'orchestre et du chœur MusicÆterna, qu'il a fondé à Novossibirsk en 2004.

 

Une aventure scénique ambitieuse qui fera voyager en 2018 le chef d’œuvre de Lully de l'Opéra de Perm, en Russie, à l'Opéra Royal du château de Versailles, pour une série de représentations grandioses.

cross
L'Institut français et le projet

La recréation franco-russe de Phaéton en Russie en mars 2018 et à l’Opéra Royal de Versailles en mai 2018 est soutenue par l’Institut français.

 

L’Institut français accompagne la diffusion internationale de pièces du répertoire. Il contribue à la découverte des artistes français dans le monde entier.