d'oeuvrescross
Quelle folie, Diego Governatori
Cinéma

#214

Oeuvre

2 min

Quelle folie, Diego Governatori

Diego Governatori signe Quelle folie un documentaire sur l’autisme consacré à son ami Aurélien atteint du syndrome d’Asperger. Un film poignant où l’on plonge dans les pensées et l’intimité de cet homme.

© Les Films Hatari
cross

Un parcours sans faute

Diego Governatori, né dans le Sud de la France d’un père artiste peintre et d’une mère ethnologue, s’installe à Paris pour faire ses études de cinéma. Après quatre ans passés à l’université, il entre à la FEMIS (École nationale supérieure des métiers de l'image et du son) où il se spécialise en montage. C’est là qu’il rencontre Aurélien Deschamps, qui se formait au métier de comédien. Il le choisit comme unique protagoniste de son documentaire, Quelle folie (2018).

cross

Une porte ouverte sur l’autisme

Quelle folie observe, sans aucun filtre, l’une des formes d’autisme — le syndrome d’Asperger — à travers le combat d’Aurélien, en proie à ses pensées, ses paroles et ses idées. Le spectateur est plongé dans son quotidien, son intimité, jusque dans des scènes qui peuvent être considérées comme impudiques. Mais c’est bien le but de Diego Governatori : briser le tabou qui entoure le syndrome d’Asperger et aider à comprendre ce que vivent les autistes, par leurs mots, si bien dits, et leur douloureuse incapacité à communiquer avec les autres.

cross

Une longue préparation

« Aurélien m’a dit une fois que sa parole était comme des animaux sauvages qui vont de part et d’autre de son cœur », explique Diego Governatori. L’idée est alors venue d’assister à la feria de Pampelune, durant les fêtes de San Fermín, pour assister au lâcher de taureaux incontrolables dans les rues de la ville, en 2013. Les deux hommes souhaitent d'abord réaliser une fiction mais ils se trouvent frustrés par ce genre, finalement non adapté. « Le jour où j’ai compris qu’il fallait faire un documentaire, ça a été une libération. », confie Diego Governatori. Il faudra alors deux ans de montage pour réussir à restituer toute la sensibilité d’Aurélien.

cross

Un sujet universel

Quelle folie a été récompensé par de nombreux prix, notamment le Grand prix de la FIPADOC qui se tient chaque année à Biarritz. Les droits ont été achetés par France Télévisions. Le documentaire a aussi été projeté au Portugal et en Roumanie, où il a bénéficié d'un accueil très favorable. Lors de la première édition du Fipadoc qui s'est tenu à Biarritz en janvier 2019, Quelle folie, a remporté le Grand prix du documentaire national et le Prix Mitrani qui récompense une première oeuvre.

cross
L'Institut français et l'œuvre

Diego Governatori a bénéficié du soutien de l'Institut français en tant que lauréat du programme de résidences Hors les Murs Louis Lumière en 2016, pour son projet Quelle folie.