d'oeuvrescross
République, de Simon Bouisson et Olivier Demangel

#278

Oeuvre

2 min

République, de Simon Bouisson et Olivier Demangel

Un film interactif où le spectateur choisit l’axe narratif : c’est la promesse de République, objet cinématographique novateur qui fait écho aux attentats qui ont frappé Paris en 2015. Une expérience qui renouvelle les codes de la fiction et repense le cinéma à l’heure du smartphone.

© Cinétévé/Resistance Films
cross

Deux talents confirmés

Auteur et réalisateur de nombreuses séries documentaires, Simon Bouisson a signé plusieurs fictions aux formats atypiques : Tokyo Reverse, en 2014, une expérience de 9 heures de slow tv, ou encore Wei or die en 2015, long-métrage interactif écrit, comme République, avec son acolyte Olivier Demangel. On lui doit également les documentaires Génération What (2016) pour France Télévisions, Product (2015) et Dezoom (2019) pour Arte. Simon Bouisson a décroché, au Festival de la fiction TV de la Rochelle en 2019, le Prix de la meilleure réalisation pour sa série Stalk.

 

Scénariste passé par l’École Normale Supérieure puis la Fémis, Olivier Demangel a collaboré à l’écriture de 9 mois ferme d’Albert Dupontel, qui a reçu le César du Meilleur scénario original en 2014, et co-écrit, entre autres, Atlantique de Mati Diop, Grand Prix du Festival de Cannes en 2019. Côté séries, on lui doit également une participation à l’écriture des saisons 2 et 3 de la série Baron noir diffusée par Canal + en 2017 et 2018.

cross

Un soir d’attentat

Il est 22 heures, le soleil se couche sur la place de la République, à Paris. Deux adolescents, Lucie et Rio, lancent un live depuis leur smartphone et s’engouffrent dans les sous-sols abandonnés de la ville. Au même moment, deux jeunes avocats se filment en attendant le métro, quand une certaine Nora vient de quitter Djibril, qui part travailler… Ils ne le savent pas encore, mais un attentat va lier le destin de tous ces personnages au cœur de la nuit.

 

Après leur film Wei or die (Fipa d’or 2016) qui suivait, sur 90 minutes un week-end d’intégration étudiant que les spectateurs pouvaient, à partir d’une timeline, parcourir librement, Simon Bouisson et Olivier Demangel ont souhaité prolonger l’aspect générationnel de leur cinéma, tant dans son sujet que dans sa conception. République résonne ainsi directement avec les attentats du 13 novembre 2015 ayant marqué au cœur ce que l’on a communément appelé la « génération Bataclan ».

cross

Réseaux sociaux et fabrique de l’actualité

Le film montre une génération nomade et numérique, qui circule dans la ville, et notamment autour de la place de la République, non loin de la salle de concert frappée par l’attentat, et propose de suivre des personnages dont le destin se trouve lié par cet événement tragique.

 

Trois trames narratives, trois histoires en temps réel, trois Facebook live… République se construit sur une narration prismatique qui emprunte les codes, usages et langages des réseaux sociaux pour interroger le rôle des technologies dans la « fabrique » de l’actualité et dans la manière de communiquer d’une jeunesse cosmopolite, précaire, et pourtant politiquement puissante.

cross

Expérience en ligne

Produit par Cinétévé et Résistance Films, République a reçu le soutien de la plateforme Nouvelles écritures de France Télévisions. Il a été montré lors de quelques séances spéciales, ainsi qu’à l’occasion du festival NewImages au Forum des images en juin 2019 et à Médias en Seine, premier festival dédié aux médias de demain.

 

Sortie prévue bientôt sur Apple Store et Google Play. 

cross
L'Institut français et le projet

République de Simon Bouisson et Olivier Demangel figure parmi les oeuvres regroupées sur Futurimage, une plateforme offrant un riche panorama de nouvelles narrations sous toutes ses formes. 

 

Futurimage a été créé à l’initiative de l’Institut Français, en collaboration avec Producteurs d'Expériences Numériques.

 

En savoir + sur Futurimage.