d'oeuvrescross
Safe de Mélanie Courtinat
Numérique

#389

Oeuvre

2 min

Safe, de Mélanie Courtinat

Safe est une installation interactive tournée vers le spectateur. Dans cette œuvre au graphisme éthéré, l'artiste Mélanie Courtinat propose une interprétation très personnelle du sentiment de sécurité.

© DR
cross

En quête de sens

Après des études littéraires, Mélanie Courtinat a été diplômée de l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL) dans le domaine du design interactif. Sa pratique est axée sur l’utilisation de nouveaux supports digitaux comme la réalité virtuelle (VR), la réalité augmentée (AR), mais également les jeux vidéos ou la 3D. Elle conçoit des expériences sensorielles et des mondes virtuels spéculatifs pour des marques comme LVMH, Dolce & Gabbana ou Jean-Paul Gaultier, des expositions, des événements, et des résidences créatives.

cross

Temps suspendu

Conçue à l’aide d’une caméra volumétrique permettant la réalité augmentée, l’œuvre Safe définit les contours d’un espace et redéfinit ceux de notre corps. Réinterprétation par l’artiste du sentiment de sécurité qu’elle définit comme étant éphémère par essence, Safe rend hommage aux save points de jeux vidéos (zones ou le joueur peut enregistrer sa progression au sein de l’aventure), et à l’émotion si particulière qu’ils suscitent, entre sensation de sécurité et sensation de danger.

cross

Une œuvre engagée

Si le confinement et la pandémie mondiale ont nourri la réflexion de Mélanie Courtinat, Safe est fortement sous-tendu par une sensibilité féministe qui apparaissait déjà dans ses premiers travaux (Intimate pockets, réalisée à l'ECAL en 2015). Le titre de l'œuvre fait écho au « safe space », ces lieux physiques ou virtuels dans lesquels les personnes marginalisées peuvent se réunir et participer aux activités du groupe sans crainte d'être attaquées. L'utilisation de ce concept, popularisé par les communautés LGBT+ puis le mouvement féministe, donne à Safe une résonance singulière dans la société d'aujourd'hui.

cross

Première au Grand Palais

Avec son installation interactive précédente, I Never Promised You A Garden, Mélanie Courtinat a bénéficié une reconnaissance internationale. Sélectionnée d’abord aux Rencontres du 7e Art de Lausanne puis au VR Arles festival en 2018, au Tokyo Game Show (2018), au Pavillon LVMH du salon Viva Technology en 2019 et plusieurs fois à la Gaité Lyrique à Paris, l'œuvre a permis d'assoir la réputation de l'artiste à l’international. La première de Safe était supposée avoir lieu en février 2021 au cœur de la Nef du Grand Palais, mais a été décalée à cause des restrictions liées à la crise sanitaire à mars 2021, et déplacée à la Galerie Charlot à Paris. 

cross
L'Institut français et l'oeuvre

Safe de Mélanie Courtinat est présenté sur Culturevr.fr, plateforme de l'Institut français qui dresse un panorama de l'innovation culturelle en matière de réalité virtuelle.