d'oeuvrescross
Sculpture navale #2, de Das Archipel, mit et ftts
Pluridisciplinaire

#225

Oeuvre

2 min

Sculpture navale #2, de Das Archipel, mit et ftts

Expérimentation ouverte à tous, Sculpture navale #2 s’empare d’une thématique évocatrice : l’eau dans l’espace de la ville. L’enjeu ? Rendre plus vivant ce bien commun, en y créant une île pour l’archipel du Veringkanal (Hambourg, Allemagne) : une bibliothèque à flot, proposant, d’avril à octobre 2019, ateliers d’impression, de traduction ou d’écriture.

© DR
cross

Un triple collectif

Sculpture navale #2 est porté par les collectifs Das Archipel (Hambourg, Allemagne), mit (Nantes, France), et ftts (Berlin, Allemagne).

 

Das Archipel est une plateforme de création. Elle a notamment inauguré trois îles mobiles amarrées au quai de la HonigFabrik à Hambourg.

 

Mit, groupe d’architectes français fondé en 2009, réunit quant à lui des talents aussi complémentaires que le graphisme, le paysage ou la charpente.

 

Ftts, qui rassemble depuis 2016 l’architecte paysagiste et graphiste Federica Tet et le sculpteur et performeur Todosch Schlopsnies, œuvre à travers des ateliers de pratique artistique avec des participants venus de tous les pays.

cross

Havre de création

Espace rêvé associant l’art et la vie, Sculpture navale #2 fait de la lecture, de l’écriture et de l’édition de textes l’occasion de dessiner, à bord, un havre de création commune.

 

L’œuvre est une structure participative utilisable par tous. Le principe : imaginer, au fil d’ateliers d’écriture, de traduction et d’impression, de nouveaux échanges au cœur de la ville, pour questionner les modalités du vivre-ensemble. Sont notamment interrogés l’aménagement des espaces urbains ou la portée sociale de l’art.

cross

Du nomade au local

Une première résidence nomade, Sculpture navale, lancée par le collectif mit, s’était déroulée à Amsterdam (Pays-Bas), Franeker (Pays-Bas) et Hambourg (Allemagne), entre juin et juillet 2018.

 

Rencontre entre les domaines de l’architecture et de la construction navale, le projet, au gré de sculptures, de films, de dessins, de textes, de performances et d’installations, plaçait la création collective au centre de sa démarche. Sculpture navale #2 poursuit cette recherche, en l’ancrant cette fois dans le quartier hambourgeois de Wilhelmsburg.

 

cross

Un arrimage international

Avec un port d’attache à Nantes et une zone de mouillage à Hambourg, Sculpture navale #2 s’impose comme un projet international, inaugurant une véritable coopération franco-allemande.

 

La composition cosmopolite et le multilinguisme des équipes permettent en outre une grande diversité d’échanges culturels, offrant des perspectives nouvelles sur l’aménagement des villes européennes dans leur rapport à l’eau.

cross
L'Institut français et le projet

Sculpture navale #2, de Das Archipel, mit et ftts, a bénéficié du soutien de l'Institut français dans le cadre de son partenariat avec la Ville de Nantes. En savoir + sur les programmes d'aide à projet en partenariat avec les collectivitiés territoriales

 

Sculpture navale #1 avait quant à elle été soutenue par le programme de résidences Les Collectifs d'artistes. En savoir + sur les résidences les Collectifs d'artistes