d'oeuvrescross
Sens VR, de Marie Blondiaux
Numérique

#21

Oeuvre

1 min

Sens VR, de Marie Blondiaux

Entre conte contemplatif et jeu d'exploration, Sens VR plonge le joueur dans un labyrinthe graphique. Si les points de repère sont malmenés, la sensation d'émerveillement, elle, demeure intacte.

© Arte / Red Corner
cross

Marie Blondiaux

Après des études de management culturel et de droit de l'audiovisuel, Marie Blondiaux multiplie missions et initiatives, et montre un goût prononcé pour l'innovation. Cette inclination, qui prend d'abord la forme d'une mission de valorisation du patrimoine numérique pour le ministère de la Culture, se manifeste ensuite à travers son rôle de cheffe de projet pour des contenus digitaux.

 

Depuis 2012, elle est productrice au sein du label Red Corner, une société au modèle fondé sur la mise en réseau de créateurs et de développeurs, avec à son actif des réalisations comme le documentaire animé The Wanted 18 ou la bande dessinée interactive Le Dernier Gaulois.

cross

Jouer à se perdre

Sens VR est un jeu vidéo en réalité virtuelle jouant à la fois sur les codes de la bande dessinée et de l'expérience en réalité virtuelle (Virtual Reality, VR, en anglais).

 

Dans un univers épuré et poétique, peuplé de flèches blanches et noires, l'utilisateur pilote un mystérieux quidam, ne sortant jamais de son mutisme, coiffé d'un chapeau.

 

Dans ce labyrinthe fléché, il s'agit de retrouver sa route au sein d'un univers se métamorphosant sans cesse. Une tâche qui demande une bonne dose d'ingéniosité, alors que la perspective se retourne à l'envi et que de nouvelles énigmes apparaissent à mesure qu'on dénoue les précédentes.

cross

Une BD à la première personne

Première expérience en réalité virtuelle adaptée d'une bande dessinée, Sens VR s'inspire de l'œuvre Sens du dessinateur et scénariste Marc-Antoine Mathieu. Ce dernier est connu pour s'amuser des conventions du neuvième art, chargeant ici un personnage de trouver la page finale de son histoire, interrogeant là la disparition d'une ligne de fuite.

 

L'application, quant à elle, projette ces questionnements dans un univers technologique neuf. Pour réussir une telle prouesse, il aura fallu l'implication de la société de production numérique Red Corner, pilotée par Marie Blondiaux, et la participation des game designers Charles Ayats et Armand Lemarchand.

 

cross

Une expérience universelle

L'application Sens VR, par son caractère muet, symbolique et interactif, est accessible à tous, y compris aux non-francophones. Cette absence de barrière linguistique, à laquelle s'ajoute la dimension innovante du projet, contribue largement à sa reconnaissance internationale. Et pour cause, l'application fait l'objet en 2016 d'une sélection aux Storyscapes du Tribeca Film Festival de New York, qui récompense les nouvelles formes de narration. La même année, elle termine finaliste du Vision Summit de Hollywood, organisé par la plateforme Unity, célèbre moteur de jeux vidéos.

cross
L'Institut français et le projet

Sens VR de Marie Blondiaux est présentée dans le cadre de « Machines à lire », exposition dédiée au livre innovant produite par l'Institut français et qui tourne à l'international au sein du réseau culturel français à l'étranger.

 

Elle fait également partie de la sélection proposée par futurlivre.fr, plateforme qui recense et promeut l’ensemble du secteur du livre innovant.