d'oeuvrescross
Swallowing Surfaces ; If They Swell, de Laure Vigna
Arts visuels

#298

Oeuvre

2 min

Swallowing Surfaces ; If They Swell, de Laure Vigna

À travers la sculpture, Laure Vigna donne à voir les processus de transformation qui métamorphosent les matières, qu’elles soient organiques ou non. Avec Swallowing Surfaces, elle nous livre une première étape : un ensemble de verre sculpté qui semble en cours de formation.

© DR
cross

Les étapes de la métamorphose

Née en 1984 en Bourgogne, la sculptrice sort diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Lyon en 2008. Au cours de ses premières résidences en 2010, à Sèvres et Marseille, Laure Vigna modèle et réinterprète des territoires, espaces physiques qu'elle a explorés durant un périple en solitaire dans la Sierra Nevada.

 

Ses premières expositions personnelles et collectives – « Walking along the Pebble Shores » à la Générale en Manufacture, le Panorama de la jeune création lors de la 6ème biennale d’art contemporain de Bourges – montrent également son intérêt pour les matières que le temps peut altérer, ou que l'intervention humaine peut transformer. Cette recherche inlassable aboutit aujourd'hui à une nouvelle œuvre : Swallowing Surfaces ; If They Swell, travail autour du moulage et de la fusion du verre.

cross

Les récits de la transformation

L'intérêt de la sculptrice pour le verre tient non seulement à la qualité écologique d’un matériau qui peut se recycler quasiment à l'infini, mais également à sa malléabilité. Lors de sa résidence à Yucca Valley Material Lab, dans le désert de Mojave, dans le Sud de la Californie, elle expérimente les techniques du moulage du verre et du fusing qui lui permettent d'appréhender le verre dans toutes ses métamorphoses : solidification, liquéfaction et viscosité, mais aussi empilement, déformation.

 

Chaque pièce est dessinée, puis sculptée dans l'argile pour obtenir un moule dans lequel le verre est coulé. Elle est ensuite longuement polie à froid comme le sable du désert soumis aux éléments.

 

À l'issue de ce travail en résidence, 10 sculptures de verre sont regroupées au sein de Swallowing Surfaces ; If They Swell, chacune portant ses strates, distorsions, transparences et opacités et jouant de l'alternance entre espace intérieur et espace extérieur.

cross

De l’écrit à la forme

Cette œuvre est issue d’un travail de recherche, à Los Angeles, sur les mythologies de la métamorphose des corps et de la matière, perpétuées par les Premières Nations peuplant le désert de Mojave et d’un apprentissage du travail du verre au sein de Yucca Valley Material Lab.

 

Chacune des 10 pièces qui composent Swallowing Surfaces ; If They Swell est une vision renouvelée d'un passage du continu au discontinu, illustration de la perpétuelle transformation du paysage, de la matière, de l'espace.

 

En juin 2019, à l'issue de cette phase de création, l’œuvre est exposée dans le désert, à même le sol – ce sont des compositions minérales rendues à leur nature première.

cross

Influence des Premières Nations américaines

Par ses paysages et sa géologie qui appellent à la contemplation, par ses mythologies, le désert de Mojave a nourri intensément la réflexion de Laure Vigna sur les métamorphoses des choses et des corps.

 

Avec ce nouveau matériau qu’elle expérimente, l'artiste ajoute un fil à la trame qui sous-tend son étude inlassable de la transformation dynamique de la matière, l'appréhension des procédés utilisés dans différentes cultures et les réponses sociétales apportées à des problématiques économiques et environnementales.

cross
L'Institut français et le projet

C'est au cours d'une résidence Face / Étant donnés en Californie en 2019, que Swallowing Surfaces ; If They Swell a a été conçue et réalisée par Laure Vigna.

Le programme de résidence est soutenu par l'Institut français et les Services culturels de l’Ambassade de France aux États-Unis. En savoir + sur le programme de résidences Étant donnés