d'oeuvrescross
Tales of Africa - Papa Nzenu conte l'Afrique © DR
Cinéma

#185

Oeuvre

1 min

Tales of Africa, de Djilali Beskri

Comment transmettre, à notre époque, l’essence des contes traditionnels africains ? Réunis dans un même film, six courts-métrages d’animation mettent à l’honneur les récits traditionnels de six pays d’Afrique que traverse le personnage principal Papa Nzenu. Avec Tales of Africa, le producteur et réalisateur Djilali Beskri souhaite promouvoir une nouvelle génération de dessinateurs africains.

© DR
cross

Premiers dessins à Alger

Né en 1953, le dessinateur algérien Djilali Beskri s’est fait connaître à travers ses planches pour l’Alger Républicain avant de s’illustrer dans l’image animée. Devenu cinéaste et producteur, il fonde son studio Dynamic Art Vision, avec pour projet de développer un cinéma d’animation africain. Promouvant la pratique du dessin sous toutes ses formes, il a également réalisé un documentaire sur le dessinateur de presse et bédéiste Slim.

cross

Griot des temps modernes

Orchestré par Djilali Beskri en 2016, Tales of Africa rassemble six courts-métrages de 13 minutes chacun, réalisés par de jeunes cinéastes et dessinateurs africains. Du Congo RDC au Cameroun en passant par le Bénin, le Burkina Faso, le Mali et le Sénégal, le personnage principal du vieux sage Papa Nzenu promène sa canne et son habit blanc à travers plusieurs villes d’Afrique. Dans la tradition du griot, Papa Nzenu raconte aux passants ses histoires en musique, et diffuse ses valeurs : garder espoir, respecter la parole donnée, valoriser le mérite … Tales of Africa est le premier volet d’une d'une série panafricaine en devenir.

cross

Un cinéma collectif

"L'animation est un travail d'équipe, il y a ceux qui pensent, ceux qui créent, ceux qui s'appliquent et il y a aussi ceux qui veillent au bon déroulement. Une réussite en animation ne peut être que collective", explique Djilali Beskri, qui signe ce film choral avec Jérémie Nsingi, Wakili Adehane, Louisa Beskri, Nabaloum Boureima, Narcisse Youmbi, Ismael Diallo et Abib Cissé. Formés dans les ateliers de Dynamic Art Vision, en collaboration avec l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc), les jeunes réalisateurs de Tales of Africa avaient pour but de relier et de faire dialoguer les patrimoines et les traditions de leurs pays respectifs.

cross

Pour une Afrique animée

Le travail de Djilali Beskri valorise et fait découvrir les cultures ancestrales. Outil didactique et séduisant, Tales of Africa permet de mieux comprendre le monde africain, sa vision de l’univers, ses concepts religieux, sa notion de l’homme, des êtres et des choses. L’oralité traditionnelle peut s'exprimer désormais par l’image.

cross
L'Institut français et l'œuvre

Tales of Africa, est diffusé par la Cinémathèque Afrique qui rassemble, à l'Institut français, un catalogue de plus de 1 600 films africains de 1960 à nos jours.

En savoir + sur la Cinémathèque Afrique.