d'oeuvrescross
The Jewish Hour, de Yuval Rozman
Théâtre

#373

Oeuvre

5 min

The Jewish Hour, de Yuval Rozman

Deuxième volet de la Trilogie de ma terre, The Jewish Hour s'avance comme une farce acide autour du conflit israélo-palestinien. Sous le vernis d'un burlesque ravageur, Yuval Rozman s'interroge sur ce qu’est être juif aujourd'hui, en France.

The Jewish Hour © Jeremie Bernaert
cross

L'œil d'un exilé

Diplômé du Conservatoire de Tel Aviv, Yuval Rozman commence à créer ses premières pièces à 18 ans. Épaulé par l'acteur palestinien Mohammad Bakri, il crée Cabaret Voltaire (2011), spectacle qui cumule de nombreuses récompenses, notamment celle de la meilleure pièce au C.A.T International Théâtre Festival d'Israël. La suite de sa carrière se joue en France, où il s'installe au milieu des années 2010, soutenu par le metteur en scène Hubert Colas et l'actrice Laetitia Dosch avec laquelle il coécrit Un Album (2015). Après plusieurs résidences d'écriture (Marseille, Lille), il crée TBM – Tunnel Boring Machine (2018), premier volet de sa Trilogie de ma terre, dont la toile de fond est le conflit israélo-palestinien.

cross

Être juif ou ne pas être ?

Ce soir, c'est la grande première de l'émission de radio The Jewish Hour. Au programme de ce plateau qui frôle l'amateurisme : un sportif ukrainien inaudible, des appels aux dons incessants et un invité très spécial, le philosophe Bernard Henri-Lévy. Sur la scène arrangée en studio de radio foutraque, trois acteurs (Stéphanie Aflalo, Gaël Sall et Romain Crivellari) se démultiplient jusqu'à ce que l'excès, la violence et un ultime déraillement – l'assassinat de BHL – transforment le décor en tribune sur la guerre, à travers un captivant final musical.

cross

Numéro deux

The Jewish Hour fait partie de la Trilogie de ma terre, un projet qui trouve son origine dans le questionnement identitaire engagé par Yuval Rozman lorsqu'il décide de ne pas terminer son service militaire obligatoire. L’auteur fait d’une question – « quel est mon rôle, en tant qu'être vivant juif et israélien, vis-à-vis des Palestiniens ? » – le centre vibrant de ce triptyque en mouvement. Car, si le point commun entre les pièces reste le conflit entre Israël et la Palestine, chaque texte a sa singularité. TBM – Tunnel Boring Machine est un voyage politique et intime dans l'histoire des deux pays. The Jewish Hour s'intéresse au religieux et renvoie à la place de Rozman, auteur qui a redécouvert sa judéité en arrivant en France. En guise de conclusion, Adesh abordera les soubassements économiques de cette guerre.

cross

D'Israël à la France

Auteur célébré dans des festivals à travers le monde (C.A.T International Théâtre Festival d’Israël, festival Actoral, Festival international des arts & des écritures contemporaines, à Marseille, Festival d'Automne à Paris), Yuval Rozman fait partie des figures émergentes de la scène contemporaine. Son regard d'exilé entre la France et Israël donne à The Jewish Hour, et plus globalement à sa trilogie, une authentique résonance internationale. La pièce a également été soutenue par la fondation Beaumarchais et la SACD, dans le cadre de sa bourse d'aide à l'écriture de la mise en scène.

cross
L'Institut français et l'oeuvre

Lauréat du programme Sur Mesure, Yuval Rozman effectue une résidence à Jérusalem et en Territoires palestiniens. Il travaille sur Adesh, le troisième volet de Trilogie de ma terre

En savoir + sur les Résidences Sur Mesure