d'oeuvrescross
The Wild Goose Lake, de Diao Yinan
Cinéma

#224

Oeuvre

2 min

The Wild Goose Lake, de Diao Yinan

Un voyou a tué des policiers et sa tête est mise à prix. Son destin se retrouve mêlé à celui d’une prostituée, en fuite elle aussi. Pour son troisième long-métrage, The Wild Goose Lake (2019), présenté au Festival de Cannes en sélection officielle, Diao Yinan livre un somptueux polar romantique à la mise en scène aussi sombre qu’irréelle.

© DR
cross

Du Shanxi à la Croisette

Avant de réaliser des films, Diao Yinan était comédien. Originaire de la région du Shanxi, il s’installe à Beijing où il sort diplômé de l’Académie Centrale d’Art Dramatique. Son premier long-métrage, Uniforme (2003), est primé aux festivals de Vancouver et de Rotterdam. Son Train de Nuit était présenté à la sélection cannoise Un Certain Regard en 200, puis Black Coal (2014) a reçu l’Ours d'or au festival de Berlin l’année de sa sortie. En compétition en 2019 sur la Croisette, son dernier long-métrage The Wild Goose Lake a été particulièrement remarqué.

cross

Mélange des genres

Violent, maîtrisé, flamboyant : le polar de Diao Yinan raconte la fuite de deux marginaux. Un chef de gang en rédemption et une prostituée errent dans la Chine contemporaine en quête de leur liberté. Diao Yinan mélange film de genre — entre polar et thriller — et film social, brossant un portrait coloré et fulgurant de la société contemporaine chinoise. Le cinéaste s’éloigne des images d’un pays industrialisé pour évoquer sa clandestinité, sa misère, son chaos. Un film emblématique que Quentin Tarantino n'a pas manqué de saluer par une "standing-ovation".

cross

Une œuvre picturale

The Wild Goose Lake a été tourné dans le sud de la Chine. Le réalisateur a puisé dans ses souvenirs de jeunesse : « J’avais en tête l’image du lac. C’est pour cela que j’ai créé le personnage d’une prostituée baigneuse. ». On retrouve ses influences picturales, de Rembrandt au Caravage en passant par Modigliani. Deux scènes du film sont d’ores et déjà cultes : celle d’un madison en chaussures fluo sur Rasputin de Boney M., et celle d’un meurtre au parapluie. Ses influences cinématographiques vont du chinois Jia Zangke au hong-kongais Wong Kar-Wai en passant par l’américain Nicholas Ray.

The Wild Goose Lake
cross

Une production franco-chinoise

Malgré ses scènes violentes, The Wild Goose Lake était parmi les favoris pour la Palme d’Or de la 72e édition du Festival de Cannes. Les sociétés de production chinoises Green Ray Films et Maisong Entertainment Investment se sont associé à Arte France Cinéma et à Memento Films pour co-produire The Wild Goose Lake. Le film a également bénéficié du soutien de l’Aide aux cinémas du monde du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC).