d'oeuvrescross
Tordre, de Rachid Ouramdane
Danse

#59

Oeuvre

1 min

Tordre, de Rachid Ouramdane

Avec Tordre, Rachid Ouramdane esquisse un portrait pudique de deux de ses danseuses. Un diptyque intime, dans la lignée des pièces documentaires du chorégraphe.

© DR
cross

Rachid Ouramdane

Formé au Centre national de danse contemporaine d’Angers en 1992, Rachid Ouramdane mène à la fois une carrière de chorégraphe et d'interprète. Son écriture s’appuie sur un travail documentaire et vidéo menant à la composition de portraits dansés.

 

Après avoir exploré les identités contemporaines avec les outils numériques dans des pièces comme Des témoins ordinaires (2009), Rachid Ouramdane s'intéresse au motif de l'accumulation dans Tout autour (2014), pièce pour les 24 danseurs du Ballet de l’Opéra de Lyon.

 

Depuis 2016, il dirige avec Yoann Bourgeois le Centre chorégraphique national de Grenoble. Découvrez l'interview de Rachid Ouramdane réalisée à l'occasion du Festival Bolzano Danza 2019, dont il est le commissaire invité.

cross

Un double portrait singulier

 

Sur scène, dans l’épure d’un cube blanc où pendent deux perchoirs métalliques, Lora Juodkaite et Annie Hanauer alternent leurs partitions. À travers deux solos enchâssés, ces danseuses à la physicalité singulière explorent l'intimité des mouvements qui fondent leurs vies.

 

Les deux femmes sont des interprètes fidèles de la compagnie L'A. de Rachid Ouramdane. Elles avaient déjà dansé ensemble notamment dans Sfumato (2012) et Tenir le temps (2015). En 2014, Rachid Ouramdane écrit Tordre tout spécialement pour elles. Un diptyque chorégraphique qui « tord » le regard porté sur leurs corps et révèle ce qui les meut.

cross

Une autre histoire de corps

« Je n’ai plus besoin de me cacher pour tourner (…) c’est comme regarder le paysage par la fenêtre d’un train en marche », confie Lora Juodkaite. Dans Tordre, la danseuse lituanienne expose son addiction au spinning (fait de tournoyer sur soi-même). Sa partenaire, Annie Hanauer, fait danser avec grâce et malice la prothèse qui prolonge son bras gauche.

 

S'inspirant de leurs singularités – comportementale pour l'une, physique pour l'autre –, Rachid Ouramdane offre à ses interprètes une zone de liberté ténue où composer en gestes l'histoire de leurs corps, dans des mouvements aussi poétiques que thérapeutiques.

cross

Une tournée internationale

Tordre s’inscrit dans la lignée du processus de création de Rachid Ouramdane, célèbre à l'international pour son travail documentaire. Depuis 2016, le spectacle séduit les salles du monde entier, tant par son sujet que par la sobriété avec laquelle celui-ci est traité.

 

Présentée à New York et à Saint-Pétersbourg en 2016, la pièce entame une tournée européenne qui la mène en 2017 au Portugal, en République tchèque, en Grèce, en Roumanie, en Albanie, en Macédoine, au Kosovo et en Slovénie. Invitée pour le festival TransAmériques à Montréal, Tordre rejoint ensuite les scènes africaines, notamment au Sénégal, à Madagascar, en Afrique du Sud et au Nigeria.

Tordre, by Rachid Ouramdane
cross
L'Institut français et le projet

Présentée aux programmateurs étrangers lors du Focus Danse organisé à Lyon par l’Institut français en 2016, Tordre a été invitée à tourner en Chine et au Japon en octobre 2018.

 

La pièce avait également bénéficié en 2017 du soutien de l'Institut français pour une tournée en Europe du Sud-Est dans le cadre de FranceDanse Orient Express, « temps fort » de danse française associant chorégraphes reconnus à l’international et jeunes artistes émergents.

 

En savoir + sur le programme FranceDanse.