d'oeuvrescross
Tour de France, de Rachid Djaïdani
Cinéma

#145

Oeuvre

1 min

Tour de France, de Rachid Djaïdani

Dans ce périple buissonnier, Rachid Djaïdani réconcilie vieux ouvriers et jeunes banlieusards. Son second film décrit avec humanisme une France loin des clichés.

© Mars Films
cross

Rachid Djaïdani

Rien ne prédisposait Rachid Djaïdani à devenir cinéaste. Fils d’ouvrier algérien, il croise le 7e art au détour d’un job d’agent de sécurité sur le tournage de La Haine, de Mathieu Kassovitz (1995). Doté d’un verbe enchanteur, il séduit le metteur en scène Peter Brook avec son roman Boomkoeur (1999), réalise des documentaires (Sur ma Ligne en 2006, Encré en 2016), mais les portes du cinéma ne s’ouvrent toujours pas.

 

Le gamin des Yvelines force alors le destin et tourne seul, pendant 9 ans, son premier film Rengaine (2012). Ce coup d'essai séduit Cannes et lui permet de lancer un projet plus ambitieux : Tour de France, sorti en 2016.

cross

Sur les pas de Joseph Vernet

Le Tour de France qu’évoque le titre du film de Rachid Djaïdani est le projet de Serge, ouvrier à la retraite : refaire le trajet réalisé dans les ports de l'Hexagone, trois siècles plus tôt, par le peintre français Joseph Vernet. Durant son voyage, il est accompagné par Far’Hook, rappeur parisien qui a besoin de se mettre au vert après un règlement de comptes.

 

A priori, tout oppose les deux hommes : Serge est raciste, Far’Hook, fils d’immigré ; Serge est aigri, Far’Hook a un appétit débordant pour la vie. Pourtant, à travers les tableaux de Vernet, ils se découvrent l'un l'autre avant de s’unir dans un concert final, à Marseille.

cross

La grâce de « Tonton » Depardieu

Le financement de Tour de France ne fut pas de tout repos. Sans Gérard Depardieu, qui interprète Serge et que Rachid Djaïdani appelle volontiers « Tonton », le film n’aurait peut-être jamais vu le jour. « C’est lui qui a été courageux de me faire confiance », précise d'ailleurs le cinéaste.

 

Lorsque l’acteur s’engage, en mai 2015, il pose une seule condition : le tournage doit avoir lieu en août. La productrice Anne-Dominique Toussaint ne dispose alors que de 60 000 euros, mais la présence de l'acteur au générique lui permet de convaincre les partenaires financiers à la toute fin du mois de juillet. Et le Tour de France démarre, in extremis.

cross

Un regard original sur la France

Mis sur les rails lors d'une émouvante projection à la Quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes 2016, Tour de France a ensuite réalisé un véritable tour du monde. Allemagne, Corée du Sud, Maroc, Nouvelle-Zélande : le film de Rachid Djaïdani a eu les honneurs d’une sortie dans chaque continent, sans compter les sélections dans des festivals, notamment le Festival du film français de Cuba ou le Festival international du film de Dubaï.

 

Entre errance contemplative au cœur de paysages inédits et plongée dans le milieu du rap, les spectateurs étrangers ont sans doute pu y apprécier une vision singulière de la France, loin des clichés.

Tour de France ( trailer )
cross
L'Institut français et le projet

Tour de France (2016) est diffusé à l'international par l'Institut français.

 

L’Institut français propose un catalogue de plus de 2 500 films permettant au réseau culturel et à ses partenaires de diffuser des films français dans le monde.

 

En savoir + sur le catalogue cinéma.