d'oeuvrescross
Unwanted, de Dorothée Munyaneza
Théâtre
Danse

#114

Oeuvre

1 min

Unwanted, de Dorothée Munyaneza

Avec force et énergie, Unwanted de Dorothée Munyaneza raconte le traumatisme des viols de guerre. La jeune artiste d'origine rwandaise donne la parole à des femmes et des enfants souvent réduits au silence.

© Christophe Raynaud De Lage
cross

Survivante

Survivante du génocide des Tutsis, Dorothée Munyaneza fuit le Rwanda en 1994 alors qu'elle n'a que 12 ans pour s'installer en Angleterre. Chanteuse, musicienne, comédienne et danseuse, elle consacre alors son énergie créative à raconter la violence extrême qu'elle a connue.

 

Après des études de musique à la Jonas Foundation de Londres, elle compose et interprète, en 2004, la bande originale du film Hôtel Rwanda, de Terry George, avant de créer la Compagnie Kadidi, en 2013. L'année suivante, elle monte Samedi Détente, spectacle qui évoque les massacres, par la danse et le chant, en se basant en partie sur ses souvenirs d'enfance.

 

Unwanted, sorti en 2017, est sa seconde création.

 

cross

Les « indésirables »

Unwanted comme ces femmes rejetées par leur communauté après avoir été victimes d’un viol de guerre. Unwanted, comme les enfants non désirés nés de ces viols. Deux groupes d'« indésirables » que Dorothée Munyaneza convoque sur scène, dans les décors de Bruce Clarke, plasticien d’origine sud-africaine, avec l’aide du compositeur français Alain Mahé et de la musicienne américaine Holland Andrews.

 

Les textes et les chants, mêlés à de la danse, expriment les fêlures et, surtout, la dignité de ces femmes et de leurs enfants, souvent oubliés.

cross

Le chœur des femmes

Chez Dorothée Munyaneza, l'envie de créer Unwanted est née de la volonté de briser le silence qui entoure souvent la question du viol en temps de guerre. Avec l'aide de Godeliève Mukasarasi, fondatrice de l'association rwandaise d'aide aux victimes SEVOTA, elle a rencontré une soixantaine de femmes qui en ont été victimes au cours du génocide des Tutsis.

 

Ces femmes, ainsi que des enfants issus de ces rapports forcés, ont accepté de livrer leurs histoires au cours d'entretiens enregistrés par l'artiste. Leurs témoignages, arrangés en un ensemble vocal par Alain Mahé, constituent le chœur du spectacle.

cross

Un succès international

Présenté pour la première fois au cours du Festival d'Avignon 2017, Unwanted a reçu un accueil favorable du public. À l'instar de la critique parue dans Libération, la presse a salué la justesse avec laquelle Dorothée Munyaneza traite la question du viol de guerre, un sujet sensible interprété ici avec force mais sans pathos.

 

Après Avignon, Unwanted a été joué en Grèce et en Allemagne, avant de traverser l'Atlantique pour entamer une tournée aux États-Unis en septembre 2017, suivie de nombreuses représentations à Paris, Strasbourg ou Toulouse, mais aussi en Italie ou en Norvège.

Unwanted ( extracts)
cross
L'Institut français et le projet

Unwanted a été présentée avec le soutien de l’Institut français à Portland, New York, Princeton et Chicago en 2017.

 

Dorothée Munyaneza poursuit sa collaboration avec le Museum for Contemporary Art de Chicago, avec une résidence de juin à septembre 2019.