d'oeuvrescross
Whist, par AΦE compagnie
Numérique
Danse

#303

Oeuvre

2 min

Whist, par AΦE compagnie

Esteban Fourmi et Aoi Nakamura, fondateurs de la compagnie AΦE,  proposent avec Whist une étonnante expérience où se mêlent danse et réalité virtuelle, proposant au spectateur de voyager dans les méandres de son inconscient.

© AΦE
cross

Deux passionnés de danse-théâtre

Le Français Esteban Fourmi et la Japonaise Aoi Nakamura ont tous les deux commencé leur formation par la danse classique au début des années 2000 : lui à Cannes, à l'école Rosella Hightower, elle à l'école du Ballet de Berlin. Ils se sont tous les deux orientés vers la danse contemporaine avant de se laisser emporter par la danse-théâtre, notamment au sein de la Jasmin Vardimon Company. C'est là qu'ils se rencontrent en 2011 et décident en 2014 de monter leur propre troupe, la compagnie AΦE.

 

Le duo mène des performances dansées hors de la scène, portées par les nouvelles technologies, questionnant des outils qui transforment les mouvements du corps et aussi l'imaginaire.

cross

Une expérience de réalité virtuelle

Whist ne se déroule pas sur scène, mais dans un espace clos, au cœur d'un théâtre où le public peut déambuler. Équipé d'un casque de réalité virtuelle, qui réagit à des sculptures disséminées dans la salle, le spectateur se trouve plongé au sein d’une installation artistique, où il découvre les peurs et les rêves d'une famille et un monde surréaliste.

 

Chaque participant de cette expérience immersive suit sa propre trame narrative selon différents choix proposés par la réalité virtuelle, et évolue – ou danse – dans cet espace au gré de ses envies. Chacun devient ainsi son propre metteur en scène et chorégraphie une nouvelle performance.  

cross

Le labyrinthe de Freud

Esteban Fourmi et Aoi Nakamura souhaitaient travailler sur le mythe du Minotaure et la pensée freudienne qui compare l'inconscient à un labyrinthe. Dans Whist, la narration est centrée autour de trois personnages, mais avec 76 pistes différentes, au choix de l'inconscient de chacun.

 

Un résultat qui n'était pas possible au début du projet en 2014, les outils techniques ne proposant souvent qu'une réalité virtuelle très linéaire, avec un unique parcours narratif. La création d'outils techniques spécifiques a été indispensable pour garder intacte cette narration aux multiples facettes et pour mener cette création au bout.

 

Associant la danse et le théâtre à une technologie de pointe, Whist a mis trois ans à voir le jour.

cross

Un tour du monde

Depuis sa première représentation au Royaume-Uni en avril 2017, Whist a traversé 19 villes de 10 pays, de l'Australie à la Malaisie en passant par la Russie et l'Allemagne, rencontrant à chaque fois un beau succès critique (« Une incroyable expérience » pour The Observer, « Puissant, rafraîchissant, passionnant » pour Creative Review).

 

Une large diffusion à l'image des autres projets de la compagnie AΦE, qui a travaillé pour de grandes institutions internationales comme la Biennale de la danse de Lyon (2018) ou le Sadler's Wells Theatre de Londres avec Sidi Larbi Cherkaoui (2018). 

cross
L'Institut français et le projet

Whist, par AΦE compagnie, est présenté sur Culturevr.fr, plateforme de l'Institut français qui dresse un panorama de l'innovation culturelle en matière de réalité virtuelle.