Image
ICC Immersion Italie

ICC Immersion - Italie

  • Italie
Du 16 janvier 2024 au 9 avril 2024
ICC Immersion Italie est un programme à destination des entrepreneuses et entrepreneurs des industries culturelles et créatives qui portent un projet innovant et souhaitent le développer sur ce marché à fort potentiel pour les acteurs et contenus français.
ICC Immersion Italie est un programme organisé par les équipes du Service culturel de l’Ambassade de France, l’Institut français Italia (IFI) et le Bureau Business France Italie, en coordination avec Business France et l’Institut français à Paris.

Le programme propose, en format collectif et individualisé, un premier temps de préparation et d’immersion à distance d’une durée de 6 semaines, suivi d’une immersion de 8 jours sur le territoire italien. À l’issue de ces deux premières étapes, le programme pourra être poursuivi pour certaines entreprises en fonction de l’évaluation des opportunités, par une immersion individualisée pouvant s’étendre sur une durée de quelques semaines à plusieurs mois.

Quelques chiffres clés et éléments de contexte

  • 60,4 millions d’habitants, dont 71% de population urbaine ;
  • Âge moyen 45 ans ;
  • 3ème puissance économique de la Zone Euro après l’Allemagne et la France, la 8ème au niveau mondial ;
  • Climat des affaires A2, d’après la Coface. La France est le 2ème partenaire économique de l’Italie ;
  • En 2021, l’Italie était 9ème dans le classement des pays en termes de valeur des échanges commerciaux internationaux ;
  • 92% de petites et moyennes entreprises ;
  • L'Italie est le pays qui compte le plus grand nombre de sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco ;
  • L'industrie culturelle et créative italienne emploie 1,5 million de personnes et produit une richesse de 88,6 milliards d'euros, dont 48,6 milliards d'euros (54,9 %) sont générés par les secteurs culturels et créatifs (activités principales) et 40 milliards d'euros (45,1 %) par les professionnels actifs de la culture et de la création ;
  • L'économie créative est donc un secteur clé de l’économie italienne, en particulier dans les domaines d’excellence que sont les arts visuels, le patrimoine et sa mise en valeur, le design, l’édition, l’audiovisuel et la création numérique ;
  • Plusieurs acteurs de premier plan dans les ICC en Italie : Haltadefinizione, Ancient & Recent, Mambo, Artemide, Kartell, Gruppo Poltrona Frau, Lucky Red, CineCittà, RAI, Effetti Digitali Italiani (EFI), Mondadori, De Agostini, Gruppo Feltrinelli.

 

En 2023, dans le cadre du Plan National de Relance et de Résilience italien (PNRR), le gouvernement a destiné 20 M € aux TPE du secteur des ICC afin de promouvoir l'innovation et l'éco-conception inclusive, notamment en termes d'économie circulaire, et d’orienter le public vers un comportement plus responsable en matière d'environnement et de climat. L'objectif du gouvernement italien est de fournir un soutien économique aux entreprises culturelles et créatives qui agissent dans le sens de la durabilité et de la responsabilité environnementale, par la réalisation de projets durablement soutenables, l'organisation d'événements à faible impact environnemental, la mise en œuvre d’actions de planification stratégique et de programmes d'efficacité énergétique.

Ce même PNRR a affecté un total de 155 M€ pour favoriser la numérisation des organismes culturels et créatifs italiens et les rendre compétitifs au niveau international en termes d'offres culturelles numériques.

Marchés d'intérêt ICC

Le programme s’adresse aux entrepreneurs culturels français de l’ensemble des industries culturelles et créatives, avec une attention particulière aux secteurs suivants particulièrement riches d’opportunités :

 

CRÉATION NUMÉRIQUE

XR (VR/AR), métavers, VFX, post-production, jeu vidéo...

  • L’Italie se trouve actuellement dans une phase de croissance sur tous les sujets de l’innovation numérique. Ce secteur est dorénavant soutenu et mis en avant par un ensemble d’acteurs publics (RAI, Cinecittà, MiC) et privés, dans tous les domaines.
  • L’industrie du jeu vidéo en 2022 affiche 2,2 Mds EUR de chiffre d’affaires global (+30%) ainsi que +50% d’embauches dans les sociétés de production italiennes. La demande reste élevée, avec une offre de logiciels diversifiée et un marché du hardware avec encore un grand potentiel de développement.
  • L’application de la XR en Italie est croissante dans de multiples secteurs : non seulement dans les jeux vidéo et les divertissements, mais aussi dans les autres domaines qui nécessitent d’améliorer l'expérience client et la productivité. Dans le cadre du PNRR, de gros investissements ont été faits à Venise et à Cinecittà dans ce domaine.
  • 2023 a été une année décisive en Italie pour le métaverse. En effet, les entreprises adoptent dorénavant une approche plus consciente et structurée de la réalité étendue. Cela génère des retours sur investissement positifs avec des augmentations de revenus et des réductions de coûts. Autant d’opportunités pour des prestataires d’un grand nombre de clients potentiels.

 

MUSÉES, PATRIMOINE, SPECTACLE ET ÉVÉNEMENTIEL  

Valorisation, médiation et gestion 

  • Le secteur culturel se trouve aujourd'hui dans une phase de profonde mutation, grâce aux initiatives et aux appels d'offres liés aux fonds du PNRR et aux activités visant à valoriser, protéger et relancer l'attractivité culturelle de l'Italie. Les organisations culturelles recherchent, et dans certains cas expérimentent, de nouveaux modèles de business capables de favoriser un retour des visiteurs en présentiel.
  • En 2022, 30% des projets relatifs à la technologie AR/VR concernent le secteur du tourisme et de l'art, avec la possibilité de visiter virtuellement des musées et d'offrir des contenus interactifs aux visiteurs.
  • Pour les théâtres, les investissements dans le numérique se concentrent sur le marketing, la communication, le service à la clientèle, la billetterie, la gestion des réservations et le contrôle d'accès. Un “verdissement” de la gestion des espaces est aussi requis dorénavant.
  • Dans les années à venir, l'Italie sera le théâtre d'événements majeurs qui attireront de nombreux touristes et visiteurs, ouvrant ainsi de nouvelles opportunités commerciales dans les secteurs du tourisme et de l'événementiel. Par exemple, le Jubilée de Rome en 2025 et les Jeux olympiques d'hiver à Milan et à Cortina d'Ampezzo en 2026

 

  LIVRE ET ÉDITION

  • Le secteur de l’édition en Italie occupe la 1ère place parmi les industries culturelles, la 4ème place en Europe et 6ème place dans le monde (après les États-Unis, la Chine, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France).
  • Ce marché (hors e-book et audiolivres) a représenté 3,32 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2022 soit -2,4 % en volume et – 2,3% en valeur comparé à 2021 (en France, la baisse a été respectivement de - 6% et - 4%). Malgré la légère baisse par rapport à l'année précédente, le secteur de l'édition est néanmoins en nette croissance par rapport à 2019 : +13,1 % en valeur et +13,3 % en nombre d'exemplaires. En 2022, les Italiens ont acheté 13 millions de livres de plus qu'en 2019.
  • En 2022, le marché du livre audio a continué sa croissance : 4,2 %. Le nombre d’utilisateurs de livres audio est en forte progression et représente 10,2 % de la population italienne. Dans un pays où le réseau de librairies est limité et les habitudes de lecture plus faibles qu’en Europe du Nord, les supports de lecture les plus technologiques rencontrent un succès qui peut profiter également à des producteurs de contenus français : livre électronique, audiolivre, podcast, webtoons.
  • Après la légère baisse enregistrée en 2020 en raison de la pandémie, le nombre de maisons d'édition a recommencé à augmenter en Italie en 2021 : il y a 5 184 maisons d'édition "actives" (c'est-à-dire celles qui ont publié au moins un nouveau livre au cours de l'année écoulée), avec une croissance de 301 unités en un an, soit presque une nouvelle maison d'édition par jour. Si l'on compte toutes les maisons d'édition qui ont publié au moins un livre au cours des années précédentes, le nombre total atteint 8 610.
  • Le marché se compose principalement de petites maisons familiales, qui ont réussi à occuper une position significative dans la vente des droits de traduction des œuvres italiennes à l'étranger, une activité généralement dominée par les grandes entreprises.
  • La France est le deuxième marché pour la vente des droits d’œuvres italiennes à l’étranger, avec plus de 900 titres traduits chaque année. De même, la popularité de la littérature française en Italie est incontestable.
  • Translated, leader mondial de la traduction automatique, est installé à Rome. Avec le développement rapide de l’IA générative, on peut penser que l’Italie constituera un marché important dans le domaine de l’écriture et de la traduction par des solutions d’IA.

 

MODE, DESIGN et MÉTIERS D’ART

  • L'Italie est la deuxième industrie manufacturière d'Europe, avec un secteur de la mode générant un chiffre d'affaires de 97,9 milliards d'euros et 575 000 emplois.
  • L'Italie est le premier producteur mondial de produits de luxe, avec 23 entreprises dans le top 100.
  • Les 152 plus grandes entreprises de la mode italienne représentent 1,3 % du PIB national, soulignant leur importance économique.
  • L'Italie a préservé les particularités de son artisanat, alliant tradition et innovation, avec une attention aux détails et une qualité du produit élevée.
  • Collaborations et investissements de grandes maisons de luxe : Dior (groupe LVMH) a défilé sa collection croisière 2021 à Lecce, mettant en avant les techniques de broderie des artisans locaux. Chanel a racheté ou pris une participation majoritaire dans au moins sept manufactures italiennes, assurant la pérennité de ses approvisionnements tout en soutenant l'artisanat local. Kering possède cinq maisons italiennes parmi ses douze maisons de mode et joaillerie, tandis que LVMH en possède sept autres dans divers segments.
  • L'Italie abrite encore des maisons historiques indépendantes telles que Prada, Armani, Dolce & Gabbana, Max Mara et Ferragamo.
  • Le domaine du design en Italie affiche un chiffre d'affaires de 3 milliards d'euros et emploie 63 000 personnes.
  • Principalement axé sur les meubles, qui dominent la demande, le design italien s'étend également aux produits manufacturés tels que les bijoux et les instruments de musique. La durabilité gagne en importance dans le secteur, étant considérée comme cruciale par près de neuf professionnels sur dix.

Détails du programme

ICC Immersion Italie propose une immersion en 2 à 3 étapes, articulant des séquences collectives et individuelles.

 

ÉTAPE 1 : Immersion à distance dans l’écosystème ICC italien (depuis la France en format digital - lancement en juin 2024, ateliers en septembre-octobre 2024)

L’étape 1, d’une durée de six semaines, vise à préparer les entreprises sélectionnées aux spécificités du marché italien afin qu’elles puissent avoir une connaissance fine des secteurs ciblés et des écosystèmes en place, ainsi qu’une meilleure compréhension des outils clés et des adaptations à envisager pour préparer leur immersion sur le terrain (étape 2). Il s’agit de sessions hebdomadaires d’une à deux heures.

 

A partir de juin :

Semaine 1

  • Rendez-vous individuel avec les équipes de l’Institut français Italia/Services culturels de l’Ambassade de France (IFI) et du Bureau Business France en Italie pour définir la cible de partenaires et de prospects italiens en fonction du projet porté par chaque entreprise.
  • Réunion de présentation du programme organisée par les équipes de l’IFI et du Bureau Business France en Italie (cadre général, présentation détaillée du contenu des ateliers et du déroulé de l’immersion en Italie).

   

A partir de septembre :

Semaine 2 à 5

  • Sessions collectives en ligne de présentation du contexte économique du pays, du rôle des principaux acteurs italiens des ICC, du cadre des affaires, et du cadre réglementaire.
  • Sessions collectives en ligne avec les représentants des structures ICC clés du marché italien choisis selon le profil des entreprises sélectionnées et leurs projets.Sessions collectives en ligne de présentation des politiques publiques en Italie en faveur des ICC, avec les principaux acteurs publics : Ministero della Cultura, ICE.
  • Atelier de préparation au marché italien en présence d’experts de projets franco-italiens.

 

 Semaine 6

  • Rencontre des entreprises lauréates à Paris avant le départ en immersion dans le pays.

 L’ensemble des thématiques seront abordées par des experts locaux des ICC en Italie, par exemple Sabrina Lunetta (Responsable Digital Content / La7 Cairo Communication Group), Thalita Malagò (Directrice Générale de l’association IIDEA Italian Interactive Digital Entertainment Association), Luca Tesauro (responsable de l’Innovation Hub Giffoni), ou encore Matteo Ulrico Hoepli (Administrateur Délégué de l'une des plus anciennes maisons d'édition italiennes). Des directeurs de festivals dédiés à la création numérique, en particulier Francesco Dobrovich (Videocittà) ou encore Claudio Caccioli (Bright Festival) pourront intervenir, ainsi que des référents de la culture et de l’industrie audiovisuelle : Andrea Occhipinti (producteur et distributeur, Lucky Red), Gianluca Farinelli (président de la Fondazione Cinema per Roma et directeur de la Cinémathèque de Bologne) ou Roberto Stabile (directeur des projets internationaux de Cinecittà).

 

ÉTAPE 2 : Immersion collective de 8 jours en Italie (novembre 2024)

 

JOUR 1-3 : Immersion collective à Rome Immersion collective et intensive concentrée sur 8 jours, l’étape 2 a pour objectif de capitaliser sur la connaissance de l’écosystème ICC local et de ses acteurs, ainsi que sur les premières mises en réseau de l’étape 1, afin de vérifier ou de concrétiser les opportunités identifiées. De manière à permettre aux entreprises de nouer des partenariats sur l’ensemble du territoire italien, l’étape 2 se décomposera en trois temps : 3 jours à Rome, 3 jours à Milan et 2 jours dans un autre écosystème clé des ICC en Italie : Turin, Bologne, Naples, en fonction du profil des entreprises sélectionnées et leurs projets.

A l’arrivée de la délégation à Rome, un dîner d’accueil sera organisé, afin que tous puissent faire connaissance. Les deux journées suivantes prendront place dans le cadre de Novembre Numérique organisé par l’Institut français de Rome :

  • Présentations et démonstrations des solutions des sociétés françaises participantes à des sociétés italiennes invitées pour l’occasion, dans le cadre prestigieux du Palais Farnèse, Ambassade de France en Italie.
  • Tables rondes avec experts et conférences ouvertes à un public de professionnels pour présenter les marchés ciblés.
  • Organisation d’un événement de networking.
  • Visite de lieux emblématiques à Rome (Cinecittà, Musées du Vatican, Villa Médicis) – échange et partage de connaissance.
  • Visite de studios et incubateurs présents à Rome afin d’identifier les applications concrètes de la technologie d’une part, et ses traductions en offre commerciale d’une autre (Lventure Luiss Enlabs, PiCampus...).

 

JOUR 4-7 : Immersion collective à Milan La seconde partie du programme d’immersion se déroulera à Milan :

  • Découverte et rencontres avec les écosystèmes ICC locaux.
  • Sessions de networking et de présentations des solutions des entreprises françaises.

 

JOUR 7-8 : Immersion dans un autre écosystème clé des ICC en Italie (Turin, Bologne ou Naples) Organisation de visites culturelles et rencontres des acteurs clés des ICC

 

ÉTAPE 3 (Optionnelle) : Immersion individuelle de plusieurs semaines à plusieurs mois (2ème semestre 2024)

En fonction des besoins et des opportunités de développement identifiés, jusqu’à 5 entreprises pourront bénéficier d’une immersion individuelle complémentaire de plusieurs semaines à plusieurs mois. Celle-ci pourra prendre différents formats : incubation, partenariat technique ou commercial avec une structure locale, adaptation du produit ou de la solution pour le marché visé, appui à l’implantation d’une filiale sur la zone, etc. Cette 3ème étape fera l’objet d’une demande spécifique à l’issue de l’étape 2.

PUBLICS VISÉS

Le programme ICC Immersion Italie s’adresse aux entreprises culturelles françaises (TPE, PME, ETI, associations, établissements publics menant une activité commerciale) issues de l’ensemble des secteurs des industries culturelles et créatives qui développent une solution innovante et souhaitent la développer sur ce marché à fort potentiel.

COÛT DU PROGRAMME

Grâce au plan France 2030, un soutien financier sera attribué en fonction du chiffre d’affaires et de la taille de l’entreprise postulante. Il sera a minima de 30 %, et pourra s’élever jusqu’à 70% du coût du programme par entreprise pour les TPE et PME. Le montant moyen du reste à charge pour les entreprises sélectionnées, pour les étapes 1 et 2 du programme, sera compris entre 3.500 et 4.500 € HT, incluant toutes les dépenses liées au programme dont les frais de déplacements internationaux et l’hébergement sur place. Les entreprises sélectionnées prendront connaissance du montant exact du reste à charge lors de leur notification de sélection.

CALENDRIER

  • Appel à candidature : 16 janvier – 9 avril 2024
  • Comité de Sélection : avril 2024
  • Annonce des entreprises sélectionnées : début mai 2024
  • Début du programme : juin 2024

WEBINAIRE

Pour plus d'informations, vous pouvez visionner à partir de ce lien (en vous inscrivant) le replay du webinaire sur le programme Italie qui a eu lieu le 15 février.

Avant de déposer leur candidature, les entreprises sont invitées à prendre connaissance du Règlement général de l’appel à candidatures et du cahier des charges du programme ICC Immersion.

Une FAQ est également mise à disposition des entreprises.