Image
Sébastien Pluot
Crédits
© DR

Sébastien Pluot

  • Japon
Sébastien Pluot est lauréat 2023 du programme de résidences de l’Institut français à la Villa Kujoyama.

Biographie

Sébastien Pluot est historien de l’art, chercheur et commissaire d’exposition, codirecteur de Art by Translation (ESAD TALM, ENSAPC). Il a été commissaire de nombreuses expositions et colloques sur les œuvres d’Alison Knowles, Mel Bochner et Christopher D’Arcangelo et d’expositions collectives telles que Art by Telephone RecalledTime Capsules 2045The Intolerable Straight LineDernières nouvelles de l’EtherUne lettre arrive toujours à destinationsDouble Bind, Arrêtez d’essayer de me comprendre. Il a enseigné en tant que professeur invité à Barnard College, CalArts, CUNY, Terra Foundation Summer Residency, SFAI, Université Sorbonne, et a organisé et présenté des conférences à l’Université de Columbia, Université de Floride, NYU, Université de Princeton, RedCat, LACMA, Centre Georges Pompidou, Jeu de Paume, INHA, HEAD, etc. Il est actuellement chercheur (doctorant) au Centre André Chastel, commissaire pour le programme HISK (2023) de Bruxelles et résident chercheur au Centre d’Astroparticules & de Physique Cosmologique de Paris.

Projet de résidence

Sensibilités aux contingences

Coexistant avec une extrême modernité, la culture japonaise traditionnelle possède des dispositions esthétiques singulières à la contingence, des capacités de composer avec l’imprévu, l’incontrôlable et l’indéterminé. La recherche portera sur différentes relations symbiotiques au vivant et aux objets qui impliquent de négocier avec les contingences plutôt que de domestiquer et de contrôler les phénomènes. Ces dispositions sont présentes dans les pratiques artisanales du Boro, du Kintsugi ou encore dans les pratiques culinaires de fermentation sélective par les micro-organismes. Cette approche a pour objectif d’identifier des moyens permettant de faire face aux crises écologiques et climatiques qui coïncident avec une crise de la sensibilité et un déficit de l’attention et de l’empathie à l’égard des lieux, des objets et du vivant.

Ces approches seront menées en relation avec les œuvres d’artisans et d’artistes Japonais et influencés par la culture Japonaise tel que Sadakichi Hartmann, John Cage, Mieko Shiomi, Toshi Ichiyanagi, Yoko Ono, Lieko Shiga ou David Horvitz.

Sébastien Pluot

Sébastien Pluot © DR
Sébastien Pluot © DR
Sébastien Pluot © DR