de portfolioscross
Image
Sunflower, de Ștefan Bertalan

portfolio

Théâtre / Danse / Cirque
Musique
Arts visuels / Photographie
Numérique
Mode / Gastronomie

La Roumanie à l’honneur

2 min

Jusqu’au 14 juillet 2019, la Saison France-Roumanie est l’occasion de découvrir la culture roumaine : ses arts visuels et numériques, son théâtre, sa musique, sa gastronomie… Tour de piste, en quelques exemples, des événements à venir au printemps 2019 ou dévoilés ces dernières semaines.

Image
Sunflower, de Ștefan Bertalan
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

2/10

Sunflower, de Ștefan Bertalan

Né en 1930 en Roumanie, Ștefan Bertalan s’intéresse à la croissance des plantes, dont il suit l’évolution à travers le dessin, la tenue d’un journal et la photographie. Il expose les photogrammes de cette transformation artistique. Sunflower fait partie de l’exposition « La Brique, The Brick, Cărămida » consacrée à l’art contemporain roumain à la Kunsthalle de Mulhouse. Présentée du 14 février au 28 avril 2019, l’exposition donne à voir une scène artistique roumaine engagée, de l’aube du xxe siècle à nos jours. Les œuvres sont issues de la collection d’Ovidiu Șandor, collectionneur et mécène de Timisoara, ville jumelée avec Mulhouse.

 

 

La Roumanie à l’honneur 2/10
Ștefan Bertalan, Sunflower, 1981 Courtesy of Ovidiu Șandor Collection © YAP Studio
Image
Sunflower, de Ștefan Bertalan
1
Image
Study for P., de Răzvan Boar
2
Image
Artists Talk, de Gianina Cărbunariu
3
Image
If A Tree Were to Fall, d’Adrian Ganea et Kinga Ôtvös
4
Image
The White Team (Satan), d’Ioana Nemeș
5
Image
Exposition « Matisse-Pallady et La Blouse roumaine : deux artistes sous la censure » au Centre Pompidou
6
Image
Orchestre des Jeunes de Roumanie à la Philharmonie
7
Image
Marius Mihalache & Band au Ground Control
8
Image
Study for P., de Răzvan Boar
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

3/10

Study for P., de Răzvan Boar

Né en 1982 en Roumanie, Răzvan Boar réalise des peintures monumentales, des dessins sur papier, mais aussi des collages et des sculptures, dans lesquels le dessin se transforme en personnages fantasmés, mêlant traits et peinture acrylique. Study for P. est présentée à Brest, à Passerelle – Centre d'art contemporain, du 2 février au 27 avril 2019, au sein d’une exposition consacrée à l’artiste roumain, « Peintures de Răzvan Boar ».

La Roumanie à l’honneur 3/10
Răzvan Boar, Study for P., purple plastiline, Ikea chair, red paint © Răzvan Boar & Nicodim Gallery, Los Angeles
Image
Sunflower, de Ștefan Bertalan
1
Image
Study for P., de Răzvan Boar
2
Image
Artists Talk, de Gianina Cărbunariu
3
Image
If A Tree Were to Fall, d’Adrian Ganea et Kinga Ôtvös
4
Image
The White Team (Satan), d’Ioana Nemeș
5
Image
Exposition « Matisse-Pallady et La Blouse roumaine : deux artistes sous la censure » au Centre Pompidou
6
Image
Orchestre des Jeunes de Roumanie à la Philharmonie
7
Image
Marius Mihalache & Band au Ground Control
8
Image
Artists Talk, de Gianina Cărbunariu
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

4/10

Artists Talk, de Gianina Cărbunariu

Réflexion ironique sur l’investissement de l’artiste dans le monde d’aujourd’hui, Artists Talk de Gianina Cărbunariu met en perspective grandes pensées et petites déclarations. La pièce est présentée au Théâtre des Célestins, à Lyon, du 5 au 7 avril 2019, en parallèle d'OMG d’Ioana Păun. Gianina Cărbunariu et Ioana Păun sont deux figures emblématiques de la nouvelle scène contemporaine roumaine, à l’écriture dynamique, acérée, miroir de leur époque.

La Roumanie à l’honneur 4/10
Artists Talk, de Gianina Cărbunariu © Adi Bulboaca
Image
Sunflower, de Ștefan Bertalan
1
Image
Study for P., de Răzvan Boar
2
Image
Artists Talk, de Gianina Cărbunariu
3
Image
If A Tree Were to Fall, d’Adrian Ganea et Kinga Ôtvös
4
Image
The White Team (Satan), d’Ioana Nemeș
5
Image
Exposition « Matisse-Pallady et La Blouse roumaine : deux artistes sous la censure » au Centre Pompidou
6
Image
Orchestre des Jeunes de Roumanie à la Philharmonie
7
Image
Marius Mihalache & Band au Ground Control
8
Image
If A Tree Were to Fall, d’Adrian Ganea et Kinga Ôtvös
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

5/10

If A Tree Were to Fall, d’Adrian Ganea et Kinga Ôtvös

Dans If A Tree Were to Fall, deux corps s'interrogent sur leur capacité à articuler des émotions de manière autonome. Que se passe-t-il lorsque la capture de gestes est rendue avec précision dans un corps étranger ? Si la technologie dépasse l’outil subordonné à notre volonté, peut-elle donner lieu à de nouvelles sensibilités ? La performance est présentée au Mirage Festival, panorama des cultures numériques qui se déroule du 3 au 7 avril 2019 à Lyon, au sein du programme « Creative Romania ».

 

 

La Roumanie à l’honneur 5/10
Adrian Ganea et Kinga Ötvös, If A Tree Were to Fall © Adrian Ganea
Image
Sunflower, de Ștefan Bertalan
1
Image
Study for P., de Răzvan Boar
2
Image
Artists Talk, de Gianina Cărbunariu
3
Image
If A Tree Were to Fall, d’Adrian Ganea et Kinga Ôtvös
4
Image
The White Team (Satan), d’Ioana Nemeș
5
Image
Exposition « Matisse-Pallady et La Blouse roumaine : deux artistes sous la censure » au Centre Pompidou
6
Image
Orchestre des Jeunes de Roumanie à la Philharmonie
7
Image
Marius Mihalache & Band au Ground Control
8
Image
The White Team (Satan), d’Ioana Nemeș
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

6/10

The White Team (Satan), d’Ioana Nemeș

The White Team (Satan), d’Ioana Nemeșest est présentée au Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée à Marseille, du 4 avril au 23 juin 2019 dans le cadre de l’exposition « Persona [România] ». Une exposition qui questionne les notions d’identités à travers le masque, qu’il soit contemporain ou folklorique. Huit artistes plasticiens de la nouvelle scène contemporaine roumaine ont été invités à dialoguer avec les collections du Mucem, notamment à partir des fonds ethnographiques roumains, sous le commissariat de Diana Marincu.

La Roumanie à l’honneur 6/10
Ioana Nemeș, The White Team (Satan), 2009, fur, leather, horns, gold, epoxide, paint, lacquer, wood. © Tamás G. Juhász. Art Safari Bucharest. Courtesy of Ovidiu Șandor Collection

Image
Sunflower, de Ștefan Bertalan
1
Image
Study for P., de Răzvan Boar
2
Image
Artists Talk, de Gianina Cărbunariu
3
Image
If A Tree Were to Fall, d’Adrian Ganea et Kinga Ôtvös
4
Image
The White Team (Satan), d’Ioana Nemeș
5
Image
Exposition « Matisse-Pallady et La Blouse roumaine : deux artistes sous la censure » au Centre Pompidou
6
Image
Orchestre des Jeunes de Roumanie à la Philharmonie
7
Image
Marius Mihalache & Band au Ground Control
8
Image
Exposition « Matisse-Pallady et La Blouse roumaine : deux artistes sous la censure » au Centre Pompidou
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

7/10

« Matisse-Pallady et La Blouse roumaine : deux artistes sous la censure »

Amis de longue date – ils ont été tous deux formés dans l’atelier de Gustave Moreau –, Matisse et Pallady n’ont plus qu’une relation épistolaire à partir de 1940, quand Pallady rentre pour une exposition en Roumanie et qu’il ne réussit plus jamais à quitter le pays. « Une saison roumaine au Centre Pompidou » présente des œuvres réalisées au cours de cette période par les deux amis, ainsi que leurs lettres et des photographies évoquant la démarche de Matisse. Du 28 novembre 2018 au 20 mai 2019 au Centre Pompidou.

 

La Roumanie à l’honneur 7/10
© CentrePompidou / Philippe Migeat
Image
Sunflower, de Ștefan Bertalan
1
Image
Study for P., de Răzvan Boar
2
Image
Artists Talk, de Gianina Cărbunariu
3
Image
If A Tree Were to Fall, d’Adrian Ganea et Kinga Ôtvös
4
Image
The White Team (Satan), d’Ioana Nemeș
5
Image
Exposition « Matisse-Pallady et La Blouse roumaine : deux artistes sous la censure » au Centre Pompidou
6
Image
Orchestre des Jeunes de Roumanie à la Philharmonie
7
Image
Marius Mihalache & Band au Ground Control
8
Image
Orchestre des Jeunes de Roumanie à la Philharmonie
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

8/10

L’Orchestre des Jeunes de Roumanie à la Philharmonie

Sous la direction de Cristian Mandeal, l’Orchestre de Jeunes de Roumanie a joué, le 30 novembre 2018, à la Philharmonie à Paris la Rhapsodie roumaine d’Enesco, Manfred de Tchaïkovski, et le Concerto n°2 de Saint-Saëns, avec Fazil Say, au piano. Il a ainsi donné le coup d’envoi de la Saison France-Roumanie 2019.

La Roumanie à l’honneur 8/10
© T. Chapotot
Image
Sunflower, de Ștefan Bertalan
1
Image
Study for P., de Răzvan Boar
2
Image
Artists Talk, de Gianina Cărbunariu
3
Image
If A Tree Were to Fall, d’Adrian Ganea et Kinga Ôtvös
4
Image
The White Team (Satan), d’Ioana Nemeș
5
Image
Exposition « Matisse-Pallady et La Blouse roumaine : deux artistes sous la censure » au Centre Pompidou
6
Image
Orchestre des Jeunes de Roumanie à la Philharmonie
7
Image
Marius Mihalache & Band au Ground Control
8
Image
Marius Mihalache & Band au Ground Control
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

9/10

Concert de Marius Mihalache & Band au Ground Control

Entre tradition et modernité, le projet Saftita de Marius Mihalache & Band propose un mix unique de folklore roumain et de rythmes des Balkans. Un mélange de synthés et d’instruments traditionnels, comme le cymbalum, qui renouvelle le pouvoir des musiques populaires de la région. Le concert s’est déroulé à Ground Control, à Paris, le 12 décembre 2018, en ouverture de « Voyage en Transylvanie, au-delà des forêts de Roumanie ».

La Roumanie à l’honneur 9/10
© VRTW
Image
Sunflower, de Ștefan Bertalan
1
Image
Study for P., de Răzvan Boar
2
Image
Artists Talk, de Gianina Cărbunariu
3
Image
If A Tree Were to Fall, d’Adrian Ganea et Kinga Ôtvös
4
Image
The White Team (Satan), d’Ioana Nemeș
5
Image
Exposition « Matisse-Pallady et La Blouse roumaine : deux artistes sous la censure » au Centre Pompidou
6
Image
Orchestre des Jeunes de Roumanie à la Philharmonie
7
Image
Marius Mihalache & Band au Ground Control
8
Image
Marius Mihalache & Band au Ground Control

portfolio

Théâtre / Danse / Cirque
Musique
Arts visuels / Photographie
Numérique
Mode / Gastronomie

L'Institut français et le projet

Image
Logo png

La Saison France-Roumanie 2019 (27 novembre 2018-14 juillet 2019) est mise en œuvre par l’Institut français et, pour la Roumanie, par le ministère des Affaires étrangères, le ministère de la Culture et de l’Identité nationale, l’Institut culturel roumain, avec le soutien des ambassades de France et de Roumanie, des Alliances françaises et des autres ministères impliqués dans les deux pays.