de portfolioscross
Image
Mak Remissa, Left 3 Days

portfolio

Photographie

Photo Phnom Penh 2019

2 min

Du 24 octobre au 24 novembre 2019, la 10e édition de Photo Phnom Penh met à l’honneur la photographie cambodgienne, célébrée également en France cette année à Mulhouse et à Marseille avec l’exposition « 40 ans après. La Photographie au Cambodge aujourd’hui ».

 

Sous la direction artistique de Christian Caujolle, le festival s'est imposé comme l'un des rendez-vous majeurs de la photographie en Asie-du-Sud-Est et a permis l'émergence d'une nouvelle école de photographes cambodgiens. 

 

Visite guidée, en compagnie de quelques photographes cambodgiens et français exposés dans le cadre de cette édition.

Image
Mak Remissa, Left 3 Days
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

2/10

Left 3 Days, de Mak Remissa (Cambodge)

Mak Remissa est considéré comme le plus grand photographe khmer de sa génération : né en 1970, il mène de front travail journalistique et œuvre personnelle. Avec Left 3 Days, il évoque, pour la première fois depuis quarante ans, son passé et le génocide khmer rouge, reconstituant des scènes de violences quotidienne au moyen de figurines en papiers découpés. 

Photo Phnom Penh 2019 2/10
Mak Remissa, Left 3 Days © Mak Remissa
Image
Philong Sovan, City by Night
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

3/10

City by Night, de Philong Sovan (Cambodge)

Né en 1986 au Cambodge, Philong Sovan révèle la vie des laissés pour compte de la société, éclairés dans la nuit par le phare de sa moto. De son expérience première de photojournaliste, Philong Sovan conserve un profond attachement à explorer et analyser le monde dans lequel il vit.

Photo Phnom Penh 2019 3/10
Philong Sovan, City by Night © Philong Sovan
Image
Charles Xelot, Il y a du gaz sous la toundra
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

4/10

Il y a du gaz sous la toundra, de Charles Xelot (France)

Né en 1985, Charles Xelot a été biologiste avant de se tourner vers la photographie. Son travail interroge le monde de l’industrie dans son rapport à l’homme. Aujourd’hui installé à Moscou, le photographe a réalisé Il y a du gaz sous la toundra dans la péninsule de Yamal, dans l'Arctique russe, qui abrite l'un des plus grands gisements de gaz au monde.

Photo Phnom Penh 2019 4/10
Charles Xelot, Il y a du gaz sous la toundra © Charles Xelot
Image
Céline Clanet, KOLA
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

5/10

KOLA, de Céline Clanet (France)

Née en 1977, Céline Clanet a exploré pendant cinq ans la Péninsule de Kola, la Laponie russe. Durant l’ère soviétique ce territoire de 100 000 km2 abrita installations militaires et armes nucléaires et encore aujourd’hui reste un territoire stratégique où les Sámi tentent, depuis des milliers d'années, de maintenir leur identité.

 

Photo Phnom Penh 2019 5/10
Céline Clanet, KOLA © Céline Clanet
Image
Sorn Seyhaktit, dit Ti Tit
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

6/10

Sorn Seyhaktit, dit Ti Tit (Cambodge)

Ti Tit, blogueur et photographe cambodgien né en 1977, pratique l’autoportrait pour questionner l’identité des jeunes générations, la société, le sexe, la politique avec impertinence, humour, provocation et sans tabous. 

Photo Phnom Penh 2019 6/10
© Ti Tit
Image
Wrapped Future, de Sokchanlina Lim
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

7/10

Wrapped Future, de Sokchanlina Lim (Cambodge)

Sokchanlina Lim, photographe cambodgien né en 1987, attire l’attention sur les problèmes sociaux, politiques, culturels et environnementaux qui touchent le Cambodge tout en étant lié à des enjeux planétaires.

La série Wrapped Future interroge la combinaison du paysage humain et du paysage naturel. 

Photo Phnom Penh 2019 7/10
Sokchanlina Lim, Wrapped Future © Sokchanlina Lim
Image
Sophal Neak, Hang On
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

8/10

Hang On, de Sophal Neak

Née en 1989 au Cambodge, Sophal Neak est l’un des talents émergents de la scène artistique cambodgienne. La photographe questionne la relation entre statut, identité et société et montre par ses portraits sans visages, cachés par un outil ou objet, l’invisibilité des personnes que la société réduit à leur condition de travailleur. 

Photo Phnom Penh 2019 8/10
Sophal Neak, Hang On © Sophal Nea
Image
SMITH, Löyly
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

9/10

Löyly, de SMITH

À travers la photographie, le cinéma, la vidéo, la chorégraphie, le bio-art et l’utilisation des nouvelles technologies, SMITH, né en France en 1985, interroge l’identité humaine et notamment la question de la transition, recherche centrale de sa pratique artistique. 

Photo Phnom Penh 2019 9/10
SMITH, Löyly © SMITH
Image
SMITH, Löyly

portfolio

Arts visuels / Photographie
Photographie

L'Institut français et le projet

Image
Logo IF HD

PhotoPhnomPenh est soutenu dans le cadre du dispositif IF Incontournable.

 

Le programme vise à accompagner la présence d’artistes français ou vivant en France dans les lieux et les rendez-vous majeurs de la création contemporaine dans le monde. En savoir + sur le programme IF Incontournable