de portraits
Portrait
Numérique

Andrés Jarach

Je n’éprouve pas le désir de faire dire par un autre une chose que j’ai pensée. J’aime filmer quelqu’un qui me surprenne.

Documentariste prolifique et responsable de la programmation du Smart, consacré aux expériences numériques documentaires dans le cadre du festival FIPADOC de Biarritz, Andrés Jarach œuvre depuis de nombreuses années dans le domaine des écritures interactives. 

Publié le 10/06/2021

2 min

Né en Argentine, Andrés Jarach est un documentariste prolifique. Il connaît le succès dès 2004, avec Fumer Tue, une comédie documentaire décapante sur le parcours d’un fumeur en rémission. Collaborateur fréquent d’Arte et de France Télévisions, il a réalisé près d’une vingtaine de documentaires. Dans El Gaucho (2009), il s’intéressait ainsi au dompteur de chevaux argentin Andrés Retamal, et dans Tant qu’il y aura de la poussière (2010), à la répartition des tâches ménagères au sein des foyers.

A partir de 2010, il s’oriente vers les nouveaux médias, avec notamment la série Arte Sporting Club, une plateforme interactive dédiée à la mémoire collective du football. Il travaille depuis régulièrement en collaboration avec son ami Gordon sur des projets alliant réalité virtuelle et médias collaboratifs. Récemment, ils ont ainsi créé 1,2,3 Bruegel et Condamnés à jouer une expérience interactive et un film en VR tirés du tableau Jeux d’enfants de Bruegel l’Ancien.

Après avoir commencé sa carrière en tant qu’assistant-réalisateur, Andrés Jarach découvre rapidement qu’il n’est pas attiré par la fiction. Il se réoriente alors vers le documentaire, et marie d’emblée le mélange des registres, comme dans Fumer tue qui associe captation du réel et comédie. Il s’attelle bientôt à l’expérimentation autour de différents médiums, en s’intéressant très tôt aux nouvelles technologies. Chacun de ces films se construit ainsi autour d’une recherche approfondie, à laquelle succède une réflexion sur la forme, en privilégiant souvent l’innovation et la recherche d’interactivité.

Ces dernières années, avec son complice de longue date Gordon, il s’est ainsi attelé à la création de l’expérience interactive Replay Memories, qui s’interroge sur ce qu’il advient de notre mémoire sur internet, et en particulier sur le destin des archives qui sont manipulées par des algorithmes. 

Depuis près d’une décennie, Andrés Jarach s’engage dans le domaine de la valorisation et de la diffusion des œuvres numériques. Il a ainsi été membre des commissions du Fonds d’aide aux Expériences Numériques puis de celle du Fonds d’aide sélective à la préparation de Documentaires du CNC.

En 2019, le Festival international de programmes audiovisuels de Biarritz (FIPADOC) lui a confié la programmation de Smart, le pendant du festival dédié aux expériences interactives. L’édition 2021 se déroule du 12 au 17 juin. Le Smart Lab, de son côté, s’efforce sous sa responsabilité d’accompagner auteurs et producteurs à tous les stades du développement d’un documentaire numérique.

1,2,3 BRUEGEL | Teaser FR
1,2,3 BRUEGEL | Teaser FR
  • 2004

    2004

    Fumer tue, documentaire drolatique sur le tabagisme.

  • 2010

    2010

    Arte Sporting Club, son premier webdocumentaire.

  • 2016

    2016

    Replay Memories, en collaboration avec Gordon.

  • 2018

    2018

    1,2,3 Bruegel !, expérience immersive ludique inspiré du célèbre peintre.

  • 2019

    2019

    Andrés Jarach prend la direction de Smart, au sein du FIPADOC de Biarritz.

L'Institut français et l'artiste

1,2,3 Bruegel,  de Gordon et Andrès Jarach, fait partie de Culture VR - la sélection, offre de contenus en réalité virtuelle destinés à la diffusion au sein des espaces du réseau culturel français à l'étranger ou de leurs partenaires. 

En savoir + sur Culture VR - la sélection

L'institut français, LAB