de portraits
Portrait
Pluridisciplinaire
Arts visuels
Musique

Anri Sala

Je conçois chacune de mes expositions non pas comme une présentation ou une collection de pièces existantes, mais comme une œuvre en soi.

Depuis ses débuts dans les années 1990, l’artiste albanais Anri Sala ne cesse d’explorer les liens entre images et sons. À travers des installations à la scénographie particulièrement immersive, l’artiste génère de savants assemblages de temporalités pour stimuler nos sens. Son travail sera exposé à la Fundacion Botin, à Santander en Espagne, du 16 novembre 2019 au 1er mars 2020.

Publié le 11/11/2019

2 min

Né en 1974 à Tirana en Albanie, Anri Sala se tourne très jeune vers des études artistiques à l’Académie des Beaux-Arts de sa ville natale, puis voyage en France, en passant d’abord à Paris où il étudie la vidéo à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD), puis part pour Tourcoing, au Fresnoy - Studio national des arts contemporains. Aujourd’hui, il vit et travaille à Berlin, en Allemagne, où il crée des œuvres qui mêlent image, son et architecture.

Anri Sala appartient à la dernière génération d’artistes albanais ayant grandi sous le régime communiste d’Enver Hoxha. C’est à travers son premier film Intervista (1998),  montrant sa mère aux côtés du dictateur lors d’un congrès des jeunesses communistes en 1970, qu’Anri Sala se fera connaître. La vidéo ayant perdu sa bande-son, il la fait retranscrire par des sourds-muets, plaçant dès lors le lien entre sons, images et personnages au centre de ses préoccupations artistiques. 

Si la vidéo est très vite devenue son médium de prédilection, la pratique d’Anri Sala s’est aussi développée autour d’un vaste champ de médiums incluant l’installation, le design sonore, l’architecture, mais aussi la photographie ou encore le dessin et la sculpture. Abordant l’objet d’art de manière symphonique, Anri Sala écrit la scénographie de ses expositions-installations — qu’il considère comme des œuvres à part entière — à la manière d’une partition musicale.

Depuis 1999, Anri Sala a participé cinq fois à la prestigieuse Biennale de Venise. En 2013, il est choisi par l’Institut français pour représenter la France avec son œuvre Ravel Ravel Unravel. Cette installation visuelle et sonore se compose de deux écrans sur lesquels on perçoit deux pianistes interpréter séparément avec l’Orchestre national de France le célèbre Concerto en ré pour la main gauche composé par Maurice Ravel pour Paul Wittgenstein, après que ce dernier ait perdu son bras droit durant la guerre. Un troisième écran enfin montre la DJ Chloé (Chloé Thévenin) tentant de synchroniser les deux pianos. Renvoyant au titre homographe de l’œuvre construit autour du nom de Ravel et des verbes ravel signifiant « emmêler » en anglais et unravel, « démêler », les deux interprétations coexistent et se mêlent l’une à l’autre. Elles se heurtent, s’entrechoquent, se frôlent, se suivent, semblent se chercher ou se correspondent dans un flux continu d’une puissance et d’une fragilité rare, propre aux installations d’Anri Sala.

À partir du mois d’août 2019, Anri Sala dirigera l’un des Ateliers d’arts plastiques de la Fundación Botín, à Santander, en Espagne. Son travail sera ensuite exposé au Centre Botín du 16 novembre 2019 au 1er mars 2020, à l’occasion de sa première exposition personnelle en Espagne. Poursuivant sa réflexion sur les structures narratives et le concept du double, l’exposition sera scindée en deux parties, présentant par paires différents films produits par Anri Sala ces dernières années. Véritable méta-narration, cette exposition unique sera aussi l’occasion pour l’artiste de présenter au public un nouveau dispositif de monstration d’images en mouvement, à travers l’usage d’un gigantesque écran qui occupera la totalité de l’espace.

  • 2001

    2001

    Anri Sala entre à la Galerie Chantal Croussel à Paris et reçoit le Young Artist Prize à la 49e Biennale de Venise.

  • 2011

    2011

    Exposition personnelle Anri Sala, à la Serpentine Gallery de Londres, au Royaume-Uni.

  • 2012

    2012

    Exposition personnelle Anri Sala, au centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, plus communément appelé « centre Georges-Pompidou », à Paris.

  • 2013

    2013

    Anri Sala représente la France à la 55e Biennale de Venise avec l’installation Ravel Ravel Unravel.

  • 2016

    2016

    Exposition personnelle Answer Me, au New Museum of Contemporary Art de New York, aux Etats-Unis.

  • 2019

    2019

    Exposition monographique au Musée d'Art Moderne Grand-Duc Jean (MUDAM) à Luxembourg, au Luxembourg. Exposiiton personnelle à la Fundacion Botin, à Santander, en Espagne.

L'Institut français et l'artiste

Anri Sala bénéficie du soutien du programme IF Monographie de l’Institut français pour son exposition à la Fundacion Botin, à Santander en Espagne du 16 novembre 2019 au 1er mars 2020. IF Monographie vise à accompagner à l’international des expositions monographiques d’artistes d’artistes français ou vivant en France.

En savoir + sur le programme IF Monographie.

L'institut français, LAB