de portraits
Portrait
Musique

Céline Banza

La différence avec moi, c’est que je chante dans ma langue, le Ngbandi, parce que c’est ma culture, c’est là d’où je viens.

À 22 ans, Céline Banza compte parmi les figures émergentes de la scène musicale africaine. Cette chanteuse congolaise a acquis une forte visibilité internationale grâce au titre « Te Rembi » (« Mon Corps »), sorti en 2019 et récompensé par le Prix découvertes RFI. Forte de ce succès, la jeune artiste sortira son premier album courant 2020.

Mis à jour le 09/03/2020

2 min

Née en 1997 à Kinshasa, au Congo, Céline Banza s’essaie au chant dès l’enfance. Elle développe ce goût précoce pour la musique après avoir déménagé à Kinsagani, au centre du pays. Là-bas, elle fréquente chorégraphes, musiciens et rappeurs pour qui elle enregistre parfois des chœurs au sein des Studio Kabako. En 2012, alors âgée de 15 ans, la jeune musicienne fait son premier concert sur la scène de l’Alliance française de la ville. C’est la révélation : « ça sera la musique ou rien ».

Une fois son diplôme d’État (son bac) en poche, Céline Banza rentre à Kinshasa suivre un cursus de musicologie à l’Institut national des arts. Elle participe à divers concours de musique et remporte un franc succès avec son titre « Te Rembi », une ballade à la guitare acoustique sortie en 2019 qui questionne la perception du corps de la femme, du point de vue masculin et féminin.

Pour séduire un large public, Céline Banza aurait pu intégralement écrire ses chansons en français ou en anglais. Mais soucieuse de faire découvrir au monde son identité, elle a fait le pari radical d’interpréter la majorité de ses textes dans sa langue maternelle, le Ngbandi, langue de la province de l’Équateur où elle a grandi. « C’est ma culture, ma différence », rappelle souvent la chanteuse.

Sur le plan des sonorités également, Céline Banza reste fidèle à ses origines en mobilisant des tonalités et rythmiques africaines, mâtinées de notes pop plus occidentales.

La participation en 2017 de Céline Banza à l’émission « The Voice Afrique Francophone » a été un premier tremplin vers une reconnaissance hors des frontières congolaises.

Deux ans plus tard, sa carrière prend un nouvel essor avec le Prix découvertes RFI qui récompense, annuellement, un talent émergent de la scène africaine francophone en offrant notamment au lauréat une tournée sur le continent ainsi qu’un concert à Paris. Lorsqu’elle se souvient de cette consécration, la chanteuse évoque une « belle étoile » tombée sur elle, mais également le « résultat de beaucoup de travail ».

La même année, Céline Banza intègre le label indépendant Bomaye Musik et prépare l’enregistrement de son premier album, qui devrait paraître en 2020.

  • 2017

    2017

    Céline Banza participe à l’émission à succès « The Voice Afrique Francophone ».

  • 2018

    2018

    Elle prend part à l’exposition collective futuro-féministe Kinshasa 2050, les femmes d’abord !

  • 2019

    2019

    La chanteuse remporte le Prix découvertes RFI face à 10 finalistes avec son titre « Te Rembi » (Mon Corps).

  • 2020

    2020

    Céline Banza dévoile un nouveau titre, « Na Mineli », qui devrait faire partie de son premier album.

L'Institut français et l'artiste

L'Institut français est partenaire du Prix découvertes RFI.

L'institut français, LAB