de portraits
Image
Didem Yalinay
Crédits
Didem Yaliney © Maurine Tric
Portrait
Arts visuels

Didem Yalinay, artiste et chercheuse

Je travaille à la réalisation d'un espace génératif intégré, (...) qui offrira une expérience pour découvrir la puissance de notre connectivité.

Artiste travaillant avec des récits génératifs interactifs, Didem Yalinay a récemment bénéficié d’une résidence au Cube et du programme de résidences de l'Institut français à la Cité Internationale des Arts, à Paris. 

Mis à jour le 22/02/2022

5 min

Didem Yalinay est une artiste digitale basée à Istanbul. Après une carrière dans le cinéma en tant qu’actrice, dans des films comme Barda (2007), Unutulmaz (2009) ou For the Blinds (2014), elle se consacre désormais à l’art et à la recherche. Titulaire d’un doctorat en Sciences de la communication obtenu à l’université BILGI d’Istanbul, elle a créé sa première pièce Edge(s), grâce aux soutiens de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Depuis 2018, elle participe également au projet Trans-making, financé par l'Union Européenne. Son travail a été montré dans le cadre du Festival Sonar, en Espagne et Turquie, pendant la première exposition virtuelle réalisée par la Generative Art Platform de Politecnico di Milano, en Italie, et à Tokyo dans le cadre du Forum international académique. En 2019, elle est lauréate du programme Be Mobile, Create Together, initié par l'Institut français de Turquie pour lequel elle a été accueillie pour une première résidence en France à la Cité internationale des arts et au Cube. 

Après avoir été un temps directrice de chaîne pour Discovery Channel, Didem Yalinay fonde une compagnie de consultants sur des programmes d'entrepreneuriat culturel. Aujourd’hui, elle se consacre à la création d’installations génératives, comme sa pièce Edge(s). Cette dernière a été réalisée en collaboration avec Seçkin Maden et Cemal Koray Bingöl, à l’aide de données sur les problèmes de santé rencontrés par les réfugiés poussés vers la Turquie par le conflit syrien. Les possibilités d'interactions entre les individus autour et à l'intérieur des programmes de santé destinés aux réfugiés syriens y sont ainsi entrelacées, au sein d’un récit génératif interactif et décentralisé qui comporte plusieurs strates. Edge(s) explore ainsi les potentialités narratives de la création de récits collectifs. 

Didem Yalinay a récemment bénéficié d’une résidence au Cube et est actuellement à la Cité Internationale des Arts à Paris. Travaillant de manière interdisciplinaire, à mi-chemin entre la recherche universitaire et le monde de l’art contemporain, ces résidences lui ont donné l’occasion d’organiser des ateliers intitulés In the Gap of Data World : //noise/less. A cette occasion, elle a produit une installation qui privilégie la production dans le monde des données afin d'inviter les participants à trouver des moyens de concevoir des données. Didem Yalinay questionne ainsi nos valeurs en les confrontant aux pratiques numériques d'aujourd'hui. 

Edge(s) - A Generative Portrayal
Edge(s) - A Generative Portrayal
  • 1976

    1976

    Naissance à Ankara, en Turquie.

  • 2018

    2018

    Edge(s), une œuvre générative financée par l’OMS.

  • 2019

    2019

    Lauréate du programme Be Mobile, Create Together, initié par l'Institut français de Turquie.

  • 2019

    2019

    In the Gap of Data World : //noise/less, à la Cité Internationales des Arts et au Cube.

  • 2021

    2021

    Lauréate du programme de résidences de l'Institut français à la Cité Internationale des Arts, à Paris.

L'Institut français et l'artiste

Didem Yalinay est lauréate du programme de résidences de l'Institut français à la Cité internationale des arts. Elle est à Paris jusqu'au 4 avril 2022. 

En savoir + sur les résidences à la Cité internationale des arts 

L'institut français, LAB