de portraits
Portrait
Cinéma

Kacey Mottet Klein

La première chose qu’on m’a apprise, c’est de ne pas regarder la caméra. De l’oublier. Mais j’avais de la peine, parce qu’elle m’impressionnait : je la trouvais grande, bizarre.

Symbole de la nouvelle génération du cinéma d'auteur français, Kacey Mottet Klein a donné, à seulement 20 ans, la réplique aux plus grandes actrices françaises et décroché de multiples récompenses grâce à ses rôles tourmentés.

Publié le 27/12/2019

2 min

Né en Suisse à Lausanne en 1998, Kacey Mottet Klein devient acteur à l'âge de 8 ans. Repéré au bord du lac Léman par la réalisatrice franco-suisse Ursula Meier lors du casting de Home (2008), il en décroche le premier rôle et enchaîne les films. Mauvais élève, il oublie son rêve de devenir pilote d’avion et quitte l'école à 16 ans pour se consacrer entièrement à sa carrière d’acteur.

En 2015, André Téchiné lui propose un rôle dans Quand on a 17 ans. Le film marque une nouvelle étape dans sa carrière, lui permettant d'accéder aux jeux de jeunes adultes.

Si Kacey Mottet Klein a souvent joué des enfants colériques et excentriques au cinéma, il tourne dès son plus jeune âge avec les plus grandes actrices du cinéma français : il joue le fils d'Isabelle Huppert dans Home (2008), puis le frère de Léa Seydoux dans L'Enfant d'en haut (2012) ou encore le petit-fils de Catherine Deneuve dans L'Adieu à la nuit (2018). Parfois appelé pour interpréter des personnages populaires – comme la version jeune de Serge Gainsbourg dans Gainsbourg (vie héroïque) en 2010 –, il change radicalement de registre en 2016 grâce à son rôle d'adolescent homosexuel dans Quand on a 17 ans d'André Téchiné, qui renforce sa notoriété. Sa sensibilité – qu'il dit avoir héritée de son père bipolaire – lui permet d'exceller dans les films tragiques et sociaux.

À seulement 20 ans, Kacey Mottet Klein a déjà tourné une quinzaine de films et fait l'objet d'un documentaire, Kacey Mottet Klein, naissance d’un acteur (2015), réalisé par la cinéaste qui l'a répéré, Ursula Meier, et qui lui a permis d'obtenir sa première récompense, du haut de ses 8 ans, un Prix Quartz pour son rôle dans Home.

 

Après avoir remporté le Prix de l'interprétation masculine au Festival international du film de femmes de Salé, au Maroc, en 2012, la jeune pousse belge songe à élargir sa carrière à l’international. Il entame une randonnée équestre à travers le Kirghizistan avec Virginie Efira dans Continuer (2019), film pour lequel il apprend le russe. Aujourd’hui, il part sur les traces de ses origines américaines et se familiarise avec l'anglais pour espérer décrocher des rôles à Hollywood.

  • 2008

    2008

    Kacey Mottet Klein, âgé de 8 ans, obtient son premier rôle au cinéma dans "Home".

  • 2009

    2009

    Il reçoit le Prix Quartz pour son interprétation dans "Home".

  • 2013

    2013

    L’acteur est nommé pour la première fois aux César du meilleur espoir masculin pour "L'Enfant d'en haut" (2012).

  • 2015

    2015

    Ursula Meier lui consacre un documentaire : "Kacey Mottet Klein, naissance d’un acteur".

  • 2016

    2016

    L’acteur change de registre grâce à son rôle d'adolescent homosexuel dans "Quand on a 17 ans" d'André Téchiné.

  • 2017

    2017

    Kacey Mottet Klein est nommé aux César du meilleur espoir masculin pour son interprétation dans "Quand on a 17 ans" (2016).

L'Institut français et le projet

Le film Continuer (2018) avec Kacey Mottet Klein est diffusé à l'international par l'Institut français.

D'autres films avec Kacey Mottet Klein fait partie du catalogue cinéma de l'Institut français : Adieu à la nuit (2018et Vent du nord (2017)

 

L’Institut français propose un catalogue de plus de 2 500 titres permettant au réseau culturel et à ses partenaires de diffuser des films français dans le monde.

En savoir + sur le catalogue cinéma

L'institut français, LAB