de portraits
Image
Karine Viard
Crédits
© Gaumont Distribution - Karine Viard dans L'amour est un crime parfait (2013), de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu.
Portrait
Cinéma

Karine Viard

J’aime rendre sublime la banalité.

Entre rôles dramatiques et interprétations burlesques, l'actrice française Karin Viard cultive un jeu riche en nuances, qui alimente l'énergie vitale de tous ses personnages.

Publié le 10/06/2019

2 min

Passionnée de cinéma dès l'adolescence, Karin Viard rejoint Paris pour suivre les cours de théâtre de Vera Gregh et Blanche Salant, et obtient en 1990 un premier petit rôle dans Tatie Danielle. C'est le début d'une ascension fulgurante au cours de laquelle elle enchaîne les prestations saluées par la critique, entre drames (La Nage indienne, 1993, Fourbi, 1996) et comédies (Les Randonneurs, 1996, La Nouvelle Ève, 1998).

Un succès récompensé au début des années 2000 par deux César pour Haut les cœurs ! (2000) et Embrassez qui vous voudrez (2003).Devenue une figure incontournable du cinéma français, l'actrice est sollicitée par de nombreux réalisateurs, de Cédric Klapisch (Paris, 2008) à François Ozon (Potiche, 2010), en passant par Maïwenn (Polisse, 2011) et Éric Lartigau (La Famille Bélier, 2014). 

Aussi à l'aise dans le registre sombre du drame que dans l'univers décalé de la comédie, Karin Viard est avant tout une interprète qui s'épanouit dans l'art de la composition. L'actrice aime travailler les rôles en profondeur et ne cache pas sa préférence pour les personnages complexes, que ceux-ci suscitent le rire, la mélancolie ou l'antipathie.

Son jeu précis et varié lui permet de passer d'une célibataire trentenaire extravagante (La Nouvelle Ève) à une future maman atteinte du cancer (Haut les cœurs !), d'un film grand public (La Famille Bélier) à une œuvre exigeante (Lulu femme nue), avec la même justesse dans l'interprétation. Une diversité de tons impressionnante qui fait d'elle l'une des actrices les plus populaires du cinéma français.

Excellant dans tous les registres, Karin Viard s'impose au fil des rôles comme une actrice emblématique et tourne avec les plus grands noms du cinéma français. Mais c'est dans le film d'auteur franco-belge Haut les cœurs !, réalisé par l'Américano-Islandaise Sólveig Anspach, qu'elle exprime pour la première fois toute la virtuosité de son jeu.

Une prestation poignante, qui lui vaudra en 2000 un César et un Prix Lumières de la presse internationale.

Tout au long d'une carrière acclamée par la critique, l'actrice française multiplie les récompenses prestigieuses lors de festivals internationaux qui participent à son rayonnement dans le monde francophone, accumulant pas moins de deux César, deux Prix Lumières et deux Globes de cristal.

21 Nights with Pattie (“21 nuits avec Pattie )
21 nuits avec Pattie, de Arnaud et Jean-Marie LARRIEU
  • 1990

    1990

    Étienne Chatiliez repère ses talents d'actrice et lui offre son premier rôle dans la comédie à succès, Tatie Danielle.

  • 1993

    1993

    Karin Viard joue pour la première fois un rôle principal dans La Nage indienne de Xavier Durringer et se retrouve nommée aux César l'année suivante, dans la catégorie Meilleur espoir féminin.

  • 2000

    2000

    Elle remporte son premier César dans la catégorie Meilleure actrice pour sa prestation envoûtante dans Haut les cœurs !, un film réalisé par la cinéaste américano-islandaise Sólveig Anspach.

  • 2003

    2003

    Avec Embrassez qui vous voudrez, de Michel Blanc, l'actrice obtient le César du Meilleur second rôle féminin.

  • 2015

    2015

    Cette année-là, Karin Viard décroche deux Prix Lumières de la Meilleure actrice pour ses interprétations lumineuses dans La Famille Bélier et Lulu femme nue.

L'Institut français et l'actrice

Quatre films avec Karine Viard sont diffusés par l'Institut français à l'international : L'amour est un crime parfait (2013), Lulu femme nue (2013), Week-ends (2014) et 21 nuits avec Pattie (2015).

 

L’Institut français propose un catalogue de plus de 2 500 titres permettant au réseau culturel et à ses partenaires de diffuser des films français dans le monde.

 

En savoir + sur le catalogue cinéma.

 

L'institut français, LAB