de portraits
Portrait
Métiers d'art

Laurel Parker et Paul Chamard

En mélangeant techniques traditionnelles et innovations du XXIe siècle, nous pouvons proposer des objets intemporels.

Corps et âmes de Laurel Parker Book, Laurel Parker et Paul Chamard sont bien plus que les dirigeants d’un atelier de reliure d’exception. À la fois défenseurs du geste de tradition et explorateurs de techniques innovantes, le duo est le cœur même d’une inlassable entreprise de sublimation.

Publié le 13/12/2019

2 min

L’histoire débute avec Laurel Parker et s’écrit comme une succession de rencontres.

D’abord avec les arts, les beaux-arts et l’histoire, qu’elle découvre dans les prestigieuses écoles de son pays d’origine, les États-Unis. Laurel Parker sort diplômée de la School of Museum of Fine Arts de Boston au début des années 1990.

Une rencontre avec un objet, ensuite, celui du livre d’artiste, qui la pousse à poursuivre son apprentissage au Center for Book Arts de New York.

S’ensuit la rencontre d’une ville, Paris, où elle fonde en 2008 Laurel Parker Book, un atelier d’un nouveau genre consacré à la reliure.

Enfin, arrive la rencontre avec celui qui deviendra son binôme et, en 2011 le chef de production de l’atelier, Paul Chamard, ancien élève de l’École Estienne, diplômé des métiers d’art et détenteur d’un master objet-livre.

Fondé en 2008, le Laurel Parker Book est un atelier dédié à la reliure de livres d’artistes, d’objets de présentation et d’objets de conservation, où se côtoie le luxe, l’art et la mémoire. On y travaille le papier et toutes sortes de matières nobles pour donner corps à des coffrets d’exceptions et des albums uniques.

Laurel Parker Book est ainsi devenu l’interlocuteur privilégié des artistes, des maisons de haute création, qu’elles soient de couture ou de joaillerie, des éditeurs et des musées.

Durant l’été 2019, le binôme Laurel Parker/Paul Chamard se rend en résidence à la Villa Kujoyama à Kyoto, au Japon. Ils explorent dans ce cadre les arts japonais du papier, pour participer, au côté des artistes japonais qui ont initié le mouvement, au renouveau du papier traditionnel, le washi. Leur intention : le réinterpréter à la lueur des techniques et traditions françaises.

 

Le duo a dévoilé une partie de sa réflexion lors de la Nuit blanche à Kyoto en octobre 2019 au travers de l’installation Intérieur Extérieur. Alors qu’au Japon, le papier est couramment utilisé comme cloison, les lauréats tissent les liens entre espace public et espace privé.

 

En novembre 2019, les visiteurs de la Foire internationale du livre d’art de Turin ont pu profiter du témoignage de Laurel Parker Book dans le cadre de l’atelier « Making Books », une réflexion autour du geste dans l’art et l’artisanat.

  • 2008

    2008

    Laurel Parker crée son atelier à Paris, Laurel Parker Book.

  • 2011

    2011

    Paul Chamard rejoint l’atelier en tant que responsable de la fabrication.

  • 2018

    2018

    Laurel Parker devient membre des Grands Ateliers de France.

  • 2019

    2019

    Aux côtés des lauréats de la Villa Kujoyama, le duo participe à la Nuit Blanche à Kyoto et réalise une installation à la galerie The Terminal.

L'Institut français et le projet

En 2019, le binôme de Laurel Parker Book était lauréat à la Villa Kujoyama, une résidence d'artistes au Japon soutenue par l'Institut français. 

En savoir + sur la Villa Kujoyama

L'institut français, LAB