de portraits
Image
Marguerite Humeau
Crédits
Marguerite Humeau © Marguerite Humeau
Portrait
Arts visuels

Marguerite Humeau

J’aspire à créer plus de mystères et d’énigmes plutôt que de donner des réponses ou de dire quoi penser.

À la frontière entre l'art et le design spéculatif, Marguerite Humeau crée des œuvres protéiformes, qui se déploient lors d'installations spectaculaires mêlant science, fictions et mystères non résolus. 

Mis à jour le 21/09/2021

2 min

Marguerite Humeau vit et travaille à Londres, où elle a étudié au Royal College of Arts, dans la section d’Interaction Design dirigée par Anthony Dunne et Fiona Raby. 

De cette méthode de conception tournée vers l'avenir, elle a tiré un processus de création aboutissant à des œuvres protéiformes, en dialogue avec les formes du vivant, passées, présentes et rêvées. À la frontière de la science et de la fiction, elle a ainsi créé un humain liquide, ressuscité des animaux préhistoriques, reproduit la voix de Cléopâtre… 

En dix ans de pratique et plusieurs expositions d'envergure, elle a posé les jalons d’une œuvre singulière, originale et onirique. 

Le travail de Marguerite Humeau est animé par l’énigme à explorer, par l'imaginaire et par le goût des odyssées créatives au long cours, au contact de toutes sortes de spécialistes. Pour ses travaux, Humeau collabore en effet avec des paléontologues, des zoologues, des physiciens, des explorateurs… Elle leur demande conseil et va jusqu'à voyager par leur entremise pour récolter les précieux éléments naturels qu'elle inclut ensuite dans ses travaux. 

Ainsi, sa recherche devient un moment d’inspiration prolongé, visant à explorer une énigme liée à l’existence humaine, sans pour autant y apporter de réponse définitive. Les nombreuses étapes de fabrication de ses œuvres sont ensuite déléguées à une cohorte de techniciens et d’informaticiens. 

Les expositions monographiques qui en résultent sont d’ambitieuses installations, nimbées dans un univers d'odeurs, de couleurs et de sons conçus spécifiquement pour chaque évènement — autant de traces d'un processus de création exhaustif. 

C'est avec son œuvre de diplôme (Opera of Prehistoric Creatures, 2011), que Marguerite Humeau est amenée pour la première fois à participer à une exposition collective au MoMA de New York, puis à Genève, où la critique d’art et commissaire d’exposition Alexandra Midal lui offre sa première exposition personnelle à la Haute École d’Art et de Design (HEAD). 

Depuis, elle a remporté plusieurs récompenses internationales, notamment le British Society of Sculptors Award en 2014. Ses travaux figurent dans les collections du MoMA (New York) et de la Fondation Lafayette Anticipations (Paris). Ils ont été présentés dans de prestigieuses institutions telles que la Hayward Gallery, la Serpentine Gallery et le Victoria and Albert Museum (Londres). 

En 2021, elle est invitée par la Fondation Lafayette Anticipations à imaginer Surface Horizon, en collaboration avec Jean-Marie Appriou. Elle y déploie des sculptures et des « performances végétales » qui invitent à penser les mondes à venir et panser le monde présent. 

Marguerite Humeau | Prix Marcel Duchamp 2019 | Exposition | Centre Pompidou
Marguerite Humeau | Prix Marcel Duchamp 2019 | Exposition | Centre Pompidou
  • 2012

    2012

    Elle participe à l'exposition Politique-fiction à la Cité du Design de Saint-Etienne.

  • 2014

    2014

    Elle reçoit le British Society of Sculptors Award.

  • 2016

    2016

    Exposition FOXP2 au Palais de Tokyo, Paris.

  • 2017

    2017

    Exposition Echoes à la Tate Britain, Londres.

  • 2018

    2018

    Exposition Birth Canal au New Museum, New-York.

  • 2021

    2021

    Exposition Surface Horizon à la Fondation Lafayette Anticipations, Paris.

L'Institut français et l'artiste

Avec le soutien de l'Institut français, Marguerite Humeau participe à la Biennale d'art contemporain de Toronto du 25 septembre au 5 décembre 2021. 

L'institut français, LAB