de portraits
Portrait
Numérique

Marie Blondiaux

Ce que j’aime dans la VR, c’est la façon dont des choses très conceptuelles et très abstraites peuvent devenir, d’un coup, réalité.

Marie Blondiaux est à la tête de la société de production Red Corner, qu’elle dirige depuis 2012. Les œuvres qu’elle produit combinent histoires et jeux. Beaucoup ont été primées dans les plus grands festivals.

Publié le 18/08/2020

2 min

Après avoir étudié la littérature comparée, les sciences politiques et le droit de l’audiovisuel, Marie Blondiaux a occupé différents postes dans le monde des industries culturelles. Elle débute sa carrière en 2008 en tant que chargée de la valorisation du patrimoine numérique au ministère de la Culture, avant de travailler au Centre national du livre, puis à la BBC Worldwide et à l’Agence CAPA.

Marie Blondiaux concilie sa passion du livre et des contenus digitaux au sein de Red Corner, qu’elle intègre en 2012 en tant que productrice et directrice. 

Sa signature ? Des séquences interactives introduites dans les contenus audiovisuels utilisant les mécaniques du jeu vidéo. Le recours à la réalité virtuelle est pour Marie Blondiaux une façon d’explorer la science-fiction ou des mondes intangibles comme dans 7 lives réalisé par Jan Kounen : « On explore ce que la réalité virtuelle sait faire de mieux : réussir à évoquer des sentiments sans avoir besoin des mots. »

La productrice collabore régulièrement avec des artistes issus du monde linéaire, comme la littérature ou la bande dessinée, à l’image de Sens VR adaptée de l’œuvre de Marc-Antoine Mathieu, devenue le premier jeu en réalité virtuelle inspirée d’un roman graphique, du Dernier Gaulois, bande dessinée interactive qui se déploie en vertical, ou encore, en 2020, de MOA, application en réalité augmentée adaptée desFurtifs d’Alain Damasio. Autant d’œuvres dans lesquelles le travail avec les auteurs – qui construisent la backstory, c’est-à-dire l’univers du film – est essentiel.

Les œuvres produites par Marie Blondiaux ont régulièrement été nommées ou récompensées dans les grands festivals internationaux, à l’image de Sens VR, nommé au Tribeca Film Festival en 2016, alors que les productions américaines dominent pourtant le marché des nouveaux contenus numériques.

7 Lives, réalisé par Jan Kounen, suit le même chemin : récompensé du prix spécial du jury au NewImages Festival, il reçoit également le prix de la fiction au VR Arles Festival en 2019.

  • 2008

    2008

    Marie Blondiaux est chargée de mission valorisation du Patrimoine numérique au ministère de la Culture et de la Communication.

  • 2012

    2012

    Elle rejoint la société de Production Red Corner en qualité de productrice et directrice.

  • 2016

    2016

    Elle produit Sens VR, nommée et récompensée dans les plus grands festivals.

  • 2019

    2019

    Marie Blondiaux co-produit 7 Lives, film VR réalisé par Jan Kounen.

L'Institut français et l'artiste

Des oeuvres telles que Sens VR ou 7 lives, produites par Red Corner dont Marie Blondiaux est productrice, sont présentées sur Culturevr.fr. Plateforme de l'Institut français qui dresse un panorama de l'innovation culturelle en matière de réalité virtuelle.

L'institut français, LAB