de portraits
Portrait
Arts visuels

Moe Satt

Je suis prêt à prouver que l'art birman n'est pas négligé.

Derrière le pseudonyme Moe Satt se trouve un trentenaire birman né pendant la dictature et qui observe aujourd’hui son pays se libéraliser peu à peu. Prolifique, l'artiste aux multiples supports s'exporte sur trois continents et s'engage pour la reconnaissance de la production artistique de la Birmanie.

Publié le 04/11/2019

2 min

Né en 1983 à Yangon en Birmanie, Moe Satt est un artiste engagé tout en restant apolitique. Son art de prédilection est la performance, cette pratique où le médium est le corps lui-même, où l’action crée l’œuvre d’art.

 

Au-delà des performances, les créations de Moe Satt comprennent aussi des installations, de la vidéo et de la photographie : « Quand les gens pensent à la Birmanie, ils pensent uniquement à Aung San Suu Kyi et à la junte militaire. Je veux leur monter une autre facette de la vie ici. ». En 2008, Moe Satt fonde le premier festival dédié à la performance officiellement autorisé en Birmanie, Beyond Pressure : « Nous espérons sincèrement sensibiliser les jeunes et les novices au pouvoir de l'art comme force sociale ».

L’histoire de la Birmanie est omniprésente dans les travaux de Moe Satt. Une histoire qu’il exprime bien souvent par les mains, qui ont pour lui une signification toute particulière : « Ce sont elles qui saisissent les nouveau-nés, et elles aussi qui ferment les yeux des morts, et je crois que si vous voulez un nouveau pays, il faut une nouvelle gestuelle et de nouveaux langages ».

 

Celles-ci sont ainsi présentes dans sa série photographique Face and Fingers (2008-2009) où Moe Satt invente 108 poses avec un clin d'oeil au bouddhisme, dans la vidéo Hands around in Yangon (2012) qui examine de près les mains des travailleurs civils, dans sa performance Five Questions to Society where I live (2015) sur le langage des signes utilisé par les opposants politiques pour communiquer entre eux, ou plus récemment dans son installation en céramique et fibres de verre Dove with revolution hands (2018-2019).

L'Asie reste le continent où Moe Satt se produit le plus. La liste de ses apparitions est très longue : Open International Performance Art Festival de Beijing en Chine, KHOJ International Artist Workshop de Bihar en Inde, Festival Bo:m de Séoul en Corée du sud, Arts International Cross-Border à Bangkoken en Thailand, Art Basel Hong Kong au Japon.

 

L'Europe et l'Amérique du Nord lui font aussi la part belle. Une de ses installations intègre l'exposition de l'été 2019 La Rue. Là où le monde se crée. conçue par Hou Hanru, au Montpellier Contemporain (MOCO) en France, après une première apparition au Musée national des arts du XXI siècle (MAXXI) à Rome en Italie.

  • 2005

    2005

    Moe Satt débute sa carrière d'artiste à 22 ans, après un diplôme en zoologie.

  • 2008

    2008

    Création de Beyond Pressure, premier festival dédié à la performance officiellement autorisé en Birmanie.

  • 2014

    2014

    Naissance du fils de Moe Satt : depuis, l'artiste affirme que la joie et l'espièglerie guident ses créations.

  • 2019

    2019

    Moe Satt crée l'événement à Art Basel Hong Kong avec son installation History at Play: Is the Revolution Over?.

  • 2019

    2019

    Moe Satt est invité au Montpellier Contemporain (MOCO) pour l’exposition La Rue, Là où le monde se créé.

L'Institut français et l'artiste

Moe Satt a bénéficié du soutien de l’Institut français avec la résidence Hors les murs au Centre international des Récollets en 2015. En savoir + sur les programmes de résidence de l’Institut français

L'institut français, LAB