de portraits
Portrait
Bande dessinée

Nine Antico

Dans la vie, même si on est bien sûr transcendé par des choses graves et profondes, on est quand même souvent tourneboulé par des détails.

Illustratrice et auteur autodidacte, Nine Antico signe des bandes dessinées souvent habitées par des filles libérées, rock’n’roll et pleines d’esprit. Un style graphique et coloré que l’on retrouve également au rayon jeunesse avec des albums drôles et poétiques.

Publié le 22/08/2019

2 min

Née à Aubervilliers en banlieue parisienne au début des années 1980, Nine Antico a deux passions : le rock et le dessin. Elle se lance d’abord en créant son propre fanzine intitulé Rock this way (2004-2008, 5 numéros) dans lequel elle illustre les concerts auxquels elle assiste. Rapidement, elle s’exerce en publiant des dessins pour des journaux musicaux, notamment Muteen pour lequel elle imagine son personnage fétiche de Pauline. Alors qu’elle signe de nombreuses illustrations pour la presse, une rencontre avec le collectif Discobabel la conduit à réaliser une nouvelle dessinée autour du mythique groupe Love puis à une collaboration avec la revue littéraire et musicale Minimum Rock'n'Roll.

Travaillant comme attachée de presse pour la maison d’édition Cornélius, Nine Antico signe sa première bande dessinée Le Goût du paradis en 2008. S’en suivirent Coney Island Baby (2010), Girls Don't Cry (2010) ou encore Nous étions dix (2018).

En 2013, Nine Antico s’essaye au cinéma. Elle réalise d’abord le court-métrage Tonite (2013), interprété par la comédienne Sophie-Marie Larrouy, puis co-signe en 2017 avec l’actrice et réalisatrice Julie Conte, un court-métrage sur la boxe, Dernier Round.

Trois thématiques centrales traversent l’œuvre de Nine Antico : les jeunes filles, le rock et l'Amérique. Dans Coney Island Baby (2010), elle conte l'histoire des pin-up Bettie Page et Linda Lovelace. Dans Autel California (2014), l’auteure s’inspire de la vie de Pamela Des Barres, groupie des groupes les plus marquants des années 1960 et 1970 pour incarner l’histoire du rock.

Couleurs expressionnistes, bulles aux angles arrondis et dialogues percutants : la signature graphique de Nine Antico, inspirée là encore du style des années 1950-1970, rend ses ouvrages particulièrement reconnaissables.

Sa première bande dessinée autobiographique Le Goût du Paradis sort aux éditions Ego Comme X en 2008. Elle raconte l’adolescence d'une jeune femme à Aubervilliers dans les années 1990. Couronné de succès, le livre est retenu dans la sélection officielle du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême 2009 dans la catégorie "Révélations". Ces albums Girls don't cry et Coney Island Baby seront eux aussi, en 2010, sélectionnés.

  • 2008

    2008

    Nine Antico publie sa première bande dessinée Le Goût du paradis, mémoires d’une jeune fille en banlieue dans les années 1990.

  • 2009

    2009

    Son livre Le Goût du paradis est nommé dans la sélection officielle du Festival International de la bande dessinée d’Angoulême.

  • 2012

    2012

    Quatre filles, son premier livre jeunesse sort chez Albin Michel.

  • 2014

    2014

    Nine Antico signe le premier volet d’Autel California, une plongée au cœur de la Californie des années 1960 en deux tomes.

L'Institut français et l'artiste

Le livre Nous étions dix (2018) de Nine Antico fait partie de la sélection des Pépites internationales 2019 de l'Institut français et du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil. Ce programme valorise la littérature de jeunesse francophone auprès des apprenants de français dans le monde.

En savoir + sur le Programme Pépites internationales 2019.

Nous étions dix est également disponible sur culturethèque.

L'institut français, LAB