de portraits
Image
Omar Benlaala
Crédits
© Corentin Fohlen / Divergence Images
Portrait
Livre

Omar Benlaala

C'est drôle : parfois la vie t'attend au tournant, te fait des clins d'oeil comme pour te dire qu'elle ne t'oublie pas, même si tu penses le contraire.

Entre 2014 et 2018, Omar Benlaala a publié trois ouvrages qui mettent en lumière les histoires de Franco-Algériens parisiens de ce dernier demi-siècle. Une appréhension de l'actualité sociale et des questions identitaires qui vaut à cet écrivain une reconnaissance grandissante.

Mis à jour le 24/07/2019

2 min

En 1974, une famille d’immigrés algériens de Ménilmontant (Paris, France) voit naître Omar Benlaala. Au lycée, l’adolescent qui rêvait de devenir philosophe est contraint de poursuivre ses études en CAP secrétariat. Dépité, déscolarisé, il passe six mois en prison et prend conscience qu'il attend autre chose de la vie. Omar se tourne dans un premier temps vers la religion avant de multiplier les expériences professionnelles et de finalement trouver sa voie dans l'écriture.

Omar Benlaala est un conteur d’histoires, vraies, de préférence, résonnant avec la sienne.

Son premier ouvrage, La Barbe (2014), retrace son propre parcours : au milieu des années 1990, il était devenu l'un des premiers « barbus » islamique en région parisienne. Dans son roman L'Effraction (2016), Omar Benlaala répond par la fiction et avec sensibilité à Histoire de la violence (2016) d’Édouard Louis. Tu n’habiteras jamais Paris, paru en 2018, croise quant à lui l'histoire de son père, Bouzid Benlaala, maçon immigré à Paris dans les années 1960, et celle de Martin Nadaud, maçon né en 1815 dans la Creuse et qui a emprunté le même chemin d'exil. Le premier devient syndicaliste, le second député.

L'immigration et les identités plurielles sont au centre de l'écriture d'Omar Benlaala. Dans son dernier ouvrage Tu n’habiteras jamais Paris (2018), il y mélange langue française et langue arabe : « l’idée était de conserver l’oralité de mon père, je voulais qu’on l’entende ». Les médias européens et nord-africains font de plus en plus écho à ses écrits. Au quotidien, l'écrivain accompagne l'orientation des collégiens français en tant que responsable pédagogique de l'association Un Stage Et Après, persuadé que la transmission entre les générations est l’une des clefs de la réussite.

  • 1989

    1989

    Omar Benlaala quitte l'école après avoir été orienté vers un CAP secrétariat alors qu'il rêvait d'études en philosophie.

  • 2015

    2015

    Parution de La Barbe au Seuil, récit autobiographique.

  • 2016

    2016

    L'effraction, premier roman, sort aux Editions de l'Aube.

  • 2018

    2018

    Edition chez Flammarion de son troisième ouvrage Tu n'habiteras jamais Paris, hommage à son père et aux exilés.

  • 2019

    2019

    Lauréat du Prix de la Porte Dorée décerné par le Musée de l’Histoire de l’immigration pour son livre Tu n'habiteras jamais Paris.

L'Institut français et l'auteur

L’Institut français est partenaire de l’établissement public du Palais de la Porte dorée - Musée national de l’histoire de l’immigration. De multiples collaborations ont vu le jour depuis 2016 (conférences, expositions, formations). L’Institut français est membre du jury de sélection du Prix littéraire du Palais de la Porte dorée.

L'institut français, LAB