de portraits
Image
Wanuri Kahiu
Crédits
© Wanurikahiu.com / TED Conference
Portrait
Cinéma

Wanuri Kahiu

Nous devons raconter plus d'histoires qui sont dynamiques

Wanuri Kahiu est une réalisatrice et auteure kenyane accomplie. Artiste militante, ses films et ses livres donnent une image positive de l'Afrique et sont marqués par un engagement écologique fort.

Mis à jour le 14/03/2019

2 min

Fille d'une pédiatre et d'un homme d'affaires kenyans, Wanuri Kahiu s'intéresse à l'art dès son plus jeune âge et décide à 16 ans de devenir réalisatrice. Pour mener à bien ce projet, elle obtient un master en arts spécialisé dans la production et la réalisation cinématographique à UCLA, prestigieuse université de Los Angeles (États-Unis). Par la suite, elle réalise quatre films : le documentaire For Our Land (2006), le court-métrage Pumzi (2009) et les longs-métrages From a Whisper (2008) et Rafiki (2018).

Wanuri Kahiu est également auteure pour la jeunesse (Rusties, 2016 et The Wooden Camel, 2017).

Wanuri Kahiu s'engage dans chacun de ses films avec des thématiques sociétales fortes. Ainsi dans Pumzi, œuvre s'inscrivant dans le courant artistique afro-futuriste, l'histoire se passe en Afrique de l'Est, 35 ans après qu'une Troisième Guerre mondiale a éclaté suite à une pénurie d'eau. Le film décrit une société post-apocalyptique où les communautés vivent exclusivement à l'intérieur de leurs habitations et où l'urine et la transpiration sont recyclées pour fournir de l'eau potable.

Dans Rafiki, adapté du roman Jambula Tree de Monica Arac de Nyeko, Wanuri Kahiu aborde le thème de l'homosexualité en Afrique, à travers l'histoire d'amour de deux femmes au Kenya.

Le documentaire For Our Land retrace quant à lui la vie de la militante politique et écologiste Wangari Muta Maathai.

 

La réalisatrice kenyane a vivement critiqué le travail de certaines ONG, qui financent exclusivement des films sur le sida et l'excision, et contribuent à une image négative du continent. À travers son œuvre, Wanuri Kahiu souhaite au contraire montrer au monde une Afrique optimiste et créative.

Son engagement en faveur d'un changement d'image du continent lui a valu de nombreuses récompenses : From a Whisper a ainsi obtenu cinq prix aux African Movie Academy Awards, ainsi que le prix du Meilleur film au Los Angeles Pan African Film Festival. Pumzi a reçu le prix du Meilleur court-métrage au Festival du film indépendant de Cannes, le prix de la Ville de Venise au Festival du film de Venise et a été nommé au Festival international du film de Dubaï.

En mai 2018, Rafiki est sélectionné au Festival de Cannes dans la catégorie Un Certain Regard. En février 2019, Samantha Mugatsia reçoit le prix de la meilleure interprétation féminine du FESPACO pour son rôle dans le film.

  • 2006

    2006

    Sortie du documentaire For Our Land, sur la vie de de la militante politique et écologiste Wangari Muta Maathai, prix Nobel de la paix pour « sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix ».

  • 2008

    2008

    Sortie du long-métrage From a Whisper, qui évoque l'attaque terroriste à Nairobi en 1998.

  • 2009

    2009

    Sortie du court-métrage Pumzi et obtention de 5 prix aux African Movie Academy Awards pour From a Whisper.

  • 2012

    2012

    Wanuri Kahiu donne une conférence sur l'afrofuturisme pour TED à Nairobi.

  • 2017

    2017

    Publication de son premier livre destiné à la jeunesse, The Wooden Camel.

  • 2018

    2018

    Sortie de son second long-métrage Rafiki, produit par Big World Cinema.

L'Institut français et le réalisatrice.

Wanuri Kahiu a participé en 2013, pour son film Rafiki, au programme de La Fabrique Cinéma de l'Institut français.

 

Ce programme accompagne de jeunes cinéastes de pays du Sud pour faciliter leur insertion dans le marché international du film.

 

En savoir + sur "La Fabrique Cinéma"

L'institut français, LAB