de zooms
Zoom
Design
Image
Alma i, Louis Charron

Écoles françaises d’art et de design exposées à Milan

Une exposition expérimentale regroupe à Milan les projets remarquables d’étudiants et de jeunes diplômés de trois prestigieuses écoles françaises d’art et de design autour du thème de la nature et de l’écologie. Ambitieuse, stimulante et parfois déroutante, l’exposition offre des pistes de réflexions et de nouveaux territoires à investir pour penser le design de demain.

Publié le 01/04/2019

2 min

En écho à la Section française de la Triennale de Milan qui propose d’étendre les limites du design (« De la pensée au visible. Design As A Large Ring »), trois écoles d’art et de design françaises exposent jusqu’au 14 avril, à l’Institut français de Milan, leurs pistes de création et d’investigation pour « réparer » la nature.

Sous le titre « Nouvelles Natures », l’exposition est une réponse de la jeune génération de designers français à l’appel lancé par Catherine Geel, commissaire de la Section française : le propos de cette édition engagée en faveur de l’écologie doit être porté bien au-delà du pavillon, sous toutes formes d’expression.

Véritables laboratoires de recherches et lieux de création pour le design de demain, l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (ENSAD), l’École Supérieure d’Art et de Design de Saint-Étienne (ESADSE) et l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI) ont donc choisi de présenter une sélection de projets multiformes. Réalisés par 17 de leurs étudiants et jeunes diplômés, les projets mêlent design d’objet, textile, image imprimée, média, création industrielle. Ils expriment une conscience des enjeux planétaires et de la temporalité des ressources à laquelle l’homme ne saurait échapper.

Responsabilité, éthique, autocritique

À travers « MUTATIS MUTANDIS », les étudiants designers de l’ESDASE ont choisi s’assumer la responsabilité qui leur incombe : ils ont exploré le monde réel dans sa vérité afin de dresser un état des lieux incisif de notre présent. Dans une approche libre, non segmentée du design, leurs observations des mutations environnementales invitent à mieux penser le commun afin d’ouvrir de nouvelles perspectives à leur discipline. À l’instar de l’installation « Potagia », dans laquelle Martin Sauvadet se penche sur la culture hors sol : il crée des « serres d’urgence » modulables où la mise en culture organique revêt un caractère politique. La prise de conscience qui mène à l’action passe ici par la confrontation avec le vivant.

Image
Potagia, 2018, Martin Sauvadet
© S Binoux
Potagia, 2018, Martin Sauvadet

La conscience de la possibilité de l’extinction humaine a aussi poussé les exposants à penser le design en tant que discipline éthique. Pour les étudiants de l’ENSCI, cela exige que le design mène une réflexion sur sa matière. « MATTER MATTERS – Matière(s) à pEnser/pAnser » envisage le design non comme un artefact consumériste, mais comme un véritable révélateur. Ce design de la matière, à l’action réparatrice (« pansant »), permettra de modifier les paradigmes de production pour se libérer du dualisme opposant l’homme à son environnement. Analysant des matières naturelles en excès reléguées au rang de déchets, ils révèlent des gisements inexploités et alternatifs, et inventent des modes de production plus vertueux.

Image
Matter Matters
© DR
Matter Matters

C’est précisément à ces procédés de production que s’est intéressée l’ENSAD avec « BEYOND DESIGN Questionning design for human survival » et des propositions technologiques complexes basées sur la collecte et de recyclage.

Spéculant sur les processus créatifs de demain à travers les biotechnologies, l’intelligence artificielle et les algorithmes, cette nouvelle génération de designers exposés à Milan offre des solutions diverses, sensibles et transversales à l’urgence écologique.

Image
Pearling machine, ALIVE  à la  fondation EDF, Emile de Visscher
© Emile de Visscher
Pearling machine, ALIVE à la fondation EDF, Emile de Visscher
L'Institut français et le projet

L’exposition « Nouvelles Natures. Des écoles françaises d’art et de design à l’Institut français de Milan », présentée du 1er mars au 14 avril 2019 à l’Institut français de Milan, est soutenue par l’Institut français.

L'institut français, LAB