de zooms
Zoom
Danse
Image
Nupcias, La Plaza de la Danza
Crédits
© Gonzalo Guaña

Festival La Plaza de la Danza, en Équateur

Le Festival La Plaza de la Danza se tient du 14 au 20 février 2020 à Quito. À l’affiche de ce temps fort de la danse en Équateur : des artistes de la scène équatorienne émergente et des artistes français, parmi lesquels Julie Nioche et Sylvain Huc, qui transmettront leurs pièces aux danseurs de la Compañía Nacional de Danza del Ecuador.

Mis à jour le 17/02/2020

2 min

Sylvain Huc, chorégraphe et danseur français de la compagnie Divergences basée à Toulouse, et Christian Masabanda, danseur équatorien de la Compañía Nacional de Danza, présentent le 20 février le premier volet d’une série de duos nommés Crash Studies. Deux corps qui mettent en jeu leurs savoirs, leurs masses, leurs mémoires dans un réseau de règles spatiales, physiques, et émotionnelles. La pièce a été créée à partir d’une résidence de création des deux danseurs en janvier 2020 à Toulouse. Elle sera ensuite transmise et inscrite au répertoire de la compagnie équatorienne.

Julie Nioche, chorégraphe et artiste associée au CDCN depuis septembre 2019, transmettra quant à elle la pièce Les Sisyphe aux danseurs de la Compañía Nacional de Danza del Ecuador. S’en suivront deux représentations au Teatro Capitol de Quito et une entrée au répertoire.

Au programme également du festival, à Quito, Cuenca et Portoviejo, deux pièces françaises : Héroïnes de Julie Nioche, artiste associée au CDCN, rencontre brute de la danse et la musique, une forme hybride de concert et performance dansée ; et Bataille de Pierre Rigal, chorégraphe toulousain, confrontation entre deux acteurs physiques : d’une part Hassan Razak, spécialiste de percussion corporelle, d’autre part Pierre Cartonnet, acrobate. La pièce d’Oona Doherty Hope Hunt & the Ascencion into Lazarus sera par ailleurs interprété par Sandrine « Mufasa » Lescourant, danseuse et chorégraphe française.

Le festival a également souhaité ouvrir ce temps fort de la danse en Équateur aux artistes émergents de la scène artistique équatorienne, repérés lors de la première édition. Deux compagnies seront ainsi présentées au Teatro Capitol de Quito.

Le festival propose également au Lycée international et à l’Alliance française de Quito deux séances de conférence / débat nourries d’extraits vidéo et permettant de parcourir 10 moments-clefs dans l'histoire de la danse, de Loïe Fuller à Michaël Jackson en passant par Nijinski et Béjart : Une histoire de la danse en 10 dates.

L'Institut français et le projet

Organisé par La Place de la Danse – CDCN Toulouse/Occitanie, le réseau des Alliances françaises d’Équateur et la Compañía Nacional de Danza del Ecuador, La Plaza de la Danza est soutenu par l’Institut français dans le cadre de son partenariat avec la Ville de Toulouse.

L'institut français, LAB