de zooms
Zoom
Danse
Image
Catalina Insignares - useless land installation
Crédits
© DR

La chorégraphe Catalina Insignares en résidence en Colombie

La chorégraphe et danseuse colombienne Catalina Insignares était en résidence en Colombie, avec le soutien de l’Institut français. Retour en images sur cette riche expérience. 

Mis à jour le 31/01/2022

2 min

Née à Bogota, Catalina Insignares est désormais installée à Paris, après avoir étudié la danse en France, au Canada et les arts de la scène en Allemagne. Elle compte de nombreuses collaborations à son actif, avec Carolina Mendonça pour useless land, avec Myriam Lefkowitz ou encore avec la dramaturge et danseuse Carolina Mendonça.

En 2021, Catalina Insignares a pu se rendre en résidence en Colombie. Une expérience ponctuée de nombreuses rencontres, dont nous vous proposons de retracer le fil. 

Visuel
Image
Casa Morada
© DR
Texte
L'écoute des invisibles, un atelier à la Casa Morada dans la Comuna 13 à Medellin. La Casa Morada (Maison violette) est un lieu qui propose différentes activités pour les jeunes de Medellin (ateliers informatique, cours de chant, de cinéma, de dessin...).
Visuel
Image
Río Melcocho
© DR
Texte
Catalina Insignares effectue des enregistrements de l’eau de la rivière, le long du Río Melcocho. Catalina et Luneida, collaborateur de sa recherche, marchent côte à côte sur un chemin de pierre construit par Luneida lui-même avec l’aide de son fils.
Visuel
Image
Carmen Dilia
© DR
Texte
En Colombie, Catalina Insignares a croisé à plusieurs reprises Carmen Dilia et son charriot. Habitante de Nuqui (petite ville côtière de Colombie), Carmen Dilia transporte dans son charriot de la mazamorra (un dessert populaire d’Amérique Latine). Catalina a été particulièrement marquée par les "arrullos" (littéralement « berceuses) et "alabaos" que Carmen chante pour les défunts lors des funérailles.
Visuel
Image
Doña Candida
© DR
Texte
Au sein du « musée des savoirs anciens », Doña Candida a invité Catalina Insignares pour discuter, durant 3 heures, de plantes médicinales, de traditions qui disparaissent ou encore des personnes disparues qui nous manquent tous.
Visuel
Image
Nuqui Danza con los muertos
Nuqui Danza con los muertos © DR
Texte
Au sein de la fondation Más Arte Más Acción, Catalina Insignares s’entraîne à danser et communiquer avec les présences du lieu. La voix et le corps sont utilisés comme vecteurs et médiateurs des images et présences qui se manifestent.
Visuel
Image
Useless land installation
Useless land installation © DR
Texte
La résidence de Catalina Insignares s’achève sur une performance de "useless land" (terreno inútil). Durant la première nuit, pendant que les personnes dorment Catalina digère à travers leurs rêves ce qu’elle a traversé pendant ces 3 semaines en Colombie.
Au cours de la seconde nuit, Catalina participe à une lecture de textes portant sur la mort, des morts qui deviennent rivières et des personnes du Chocó (région à l’ouest de la Colombie) qui font des pactes avec le diable.
L'Institut français et l'artiste

Pour effectuer cette résidence en Colombie, Catalina Insignares a bénéficié du soutien des résidences Sur Mesure de l'Institut français. Ce programme, désormais devenu Résidences Sur Mesure Plus+, accompagne les artistes et collectifs français ou domiciliés en France depuis plus de 5 ans, désireux de mener un projet de recherche à l'étranger. 

L'institut français, LAB