de zooms
Zoom
Pluridisciplinaire
Image
Open-studio collectif à la Cité internationale des arts
Crédits
© DR

Open-studios à la Cité internationale des arts

18 artistes en résidence à la Cité internationale des arts ouvrent les portes de leurs ateliers. Venus des quatre coins du monde, ils partageront avec le public leurs travaux en cours et leurs expériences de résidence en France.

Mis à jour le 10/12/2019

2 min

Le 17 décembre, les artistes en résidence à la Cité internationale des arts avec le soutien de l’Institut français ouvrent les portes de leurs ateliers au grand public pour une soirée d’échanges et de découvertes artistiques. Ces open-studios permettront aux artistes de donner à voir, à la fin d’une résidence qui a pu durer entre 3 et 6 mois, leurs travaux réalisés in situ.

La soirée s’ouvrira à 18h30 sur une performance d’Hugo de Almeida Pinho, « The Seeing Eye. Rear Window Real Window », au sein de la Petite Galerie où l’artiste expose jusqu’au 3 janvier. Les visiteurs pourront ensuite parcourir la Cité internationale des arts d’ateliers en ateliers.

Découvrez en avant-première le travail de quelques-uns de ces artistes au sein du portfolio Artistes en résidence à la Cité internationale des arts.

 

Informations pratiques

17 décembre 2019

18h30 – 21h30

Ateliers de la Cité internationale des arts (18 Rue de l'Hôtel de Ville, 75004 Paris)

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Plus d'informations sur Facebook 

 

Artistes à découvrir

Vinko Möderndorfer (Slovénie)

Livre / Atelier 2011-A

Auteur, metteur en scène et réalisateur slovène, Vinko Möderndorfer a travaillé au cours de son séjour à Paris à l’écriture d’un essai sur la dramaturgie et le théâtre français contemporains, tout en poursuivant l’écriture d’un nouveau roman, Deadlock, dont l’intrigue est située dans la Yougoslavie communiste, des années 1950 à son effondrement dans les années 1990.

 

Joubeen Mireskandari & Sogol Ahmadieh Kashani (Iran)         

Photographie & peinture / Atelier 5411

Joubeen Mireskandari photographie des sujets dans son studio, en même temps qu’il capture leur image en ville afin de dévoiler des portraits aux visages multiples. La photographie de portrait dans son atelier devient un lit freudien où les attitudes et les états mentaux de ses sujets se dévoilent, alors que l’objectif de son appareil fait le récit de leurs origines sociales et culturelles.

Artiste-peintre, Sogol Ahmadieh Kashani concentre son travail sur les problématiques humaines dans différentes sociétés, via le prisme des émotions telles que la solitude ou la perplexité. Elle exprime plus particulièrement l’impact des environnements urbains et des espaces peuplés sur les conditions de vie des êtres vivants à travers un langage à la fois abstrait et inclusif.

 

Hemant Sreekumar (Inde)

Arts numériques / Atelier 8110

Hemant Sreekumar travaille actuellement sur les stratégies émergentes d'écoute collaborative, qui rendent la frontière entre interprète et auditeur, entre artiste et public plus perméable. Performances, impressions, œuvres fondées sur la lumière… : ses travaux répondent aux notions de décroissance, de biais génératif et de perte sémantique.

 

Cecilia Szalkowicz (Argentine)

Arts visuels / Atelier 8123

Artiste, graphiste, photographe et éditrice, Cecilia Szalkowicz interroge, dans son travail, l'utilisation de l'image, la construction du récit, la présentation des œuvres d’art dans le cadre des expositions – des pièces qui construisent leurs propres conditions de perception et deviennent des expériences.

 

Hugo De Almeida Pinho (Portugal)      

Arts visuels / Atelier 8124

Hugo de Almeida Pinho associe des recherches théoriques à des propositions métaphoriques en développant une pratique qui prend en compte la nature des images et leur capacité à altérer la réalité et la perception. Travaillant principalement sur des contextes culturels, historiques et sociopolitiques spécifiques à travers une variété de médiums, le travail de l'artiste vise à refléter la construction historique de la manière dont la technologie façonne notre perception.

Performance / Petite Galerie, 17 et 19 décembre à 18h

Open-studio / Atelier 8124, 17 décembre de 19h à 21h

Exposition / Petite Galerie du 17 décembre au 3 janvier 2020

 

Anna Rotaenko (Russie)          

Art vidéo / Atelier 8207

Anna Roatenko travaille avec les nouveaux médias, crée de l'art vidéo, des performances et des installations complètes. Son art aborde la vie quotidienne d'une grande ville, à la recherche des manques et des échecs provoqués par l’imposition des normes sociales. Son projet « Magic precautions » comprend une installation composée de plastique et de plexiglas trouvés dans les rues, une série graphique ainsi qu’un « home video art theater ». 

 

Carl-Oskar Linne (Suède)

Arts visuels / Atelier 8211

Les projets de Carl-Oskar Linné prennent pour point de départ des lieux. L’artiste plasticien et photographe rassemble textes, slogans, interviews, rapports et statistiques, qu’il associe à des éléments visuels. Les œuvres prennent souvent la forme de signes sculpturaux. Les thèmes de l’urbanisme, la spéculation immobilière et la pauvreté y occupent une place centrale.

 

Naoki Miyasaka (Japon)

Arts visuels / Atelier 8215

Dans le cadre d’une recherche sur le concept d’espace dépendant de sa perception, l’artiste japonais a travaillé sur la théorie du Modulor conçue par Le Corbusier et l’a appliqué aux dimensions corporelles des individus.

 

Joël Karekezi (Rwanda)

Cinéma / Atelier 8218

Après La Miséricorde de la Jungle, qui lui a valu l’Étalon d’Or de Yennenga au FESPACO en février 2019, le réalisateur rwandais développe un nouveau projet de long-métrage qui retrace l’histoire du Capitaine Mbaye Felix Ndiagne, soldat de la MINUAR en mission de maintien de la paix au Rwanda en 1994.

 

Anastasiia Marakulina (Russie)

Arts visuels / Atelier 8305

Artiste visuelle, Asya Marakulina présente son projet « Leçons de français », une série de graphiques intuitifs qui présentent son expérience de l’apprentissage du français sur les applications mobiles.   

       

Feng Li (Chine)

Photographie / Atelier 8415

Feng Li est l’auteur de la série de photographies White Night, commencée en 2005. À travers des scènes quotidiennes qui se déroulent dans la ville de Chengdu, il capture délicatement la faune humaine et urbaine sous toutes ses coutures. Son ouvrage, White Night (2017) a été sélectionné aux Aperture PhotoBook Awards et a remporté le Prix Jimei x Arles Discovery. Ses œuvres ont été exposées aux Rencontres d’Arles en 2018.

 

Juana Garcia Pozuelo Barrios (Espagne)

Peinture / Atelier 8421

Juana García-Pozuelo développe à Paris un travail pictural autour du Musée de la Vie Romantique et de sa collection. L’artiste-peintre a toujours été intéressée par la relation établie entre un bâtiment et ses habitants, ainsi que par la trace des significations attribuées par certains à des lieux qui, sinon, resteraient anonymes.

 

Jean D'Amérique (Haïti)

Théâtre / Atelier 8209

Né, Jean D'Amérique est

Écrivain et performer né en Haïti en 1994, Jean D'Amérique a travaillé à Paris à l’écriture d’une pièce de théâtre centrée sur la violence liée au genre, le dogmatisme religieux et les normes sociaux liberticides dans les sociétés modernes, Avilir les ténèbres.

 

Elemawusi Agbedjidji (Togo)

Théâtre / Atelier 8324

Acteur, metteur en scène et auteur, Elemawusi Agbedjidji a poursuivi à Paris l’écriture de « Tromelin, la chute infinie des soleils », fondé sur l’histoire d’un naufrage sur l’île de Tromelin, dans l’océan Indien en 1761, et de l’abandon par l’équipage des 160 esclaves malgaches – seuls quelques-uns survivront et seront sauvés 15 ans plus tard.

 

Yuck Miranda (Mozambique)

Théâtre / Atelier 8408

Acteur, metteur en scène et performer, Yuck Miranda a travaillé à la Cité internationale des arts sur la mise en scène de témoignages authentiques de personnes de minorités sexuelles discriminées et marginalisées, en utilisant arts visuels, performance théâtrale et forme documentaire.

 

Seun Olota (Nigéria)

Musiques actuelles / Atelier 8503

Le musicien a travaillé à Paris sur son projet « Kere O ! », centré sur les difficultés rencontrées par la communauté du delta du Niger, victime des pollutions liées à l’exploitation du pétrole par les multinationales.

 

Marcelle Sandrine Bengono (Cameroun)

Théâtre / Atelier 8510

Auteure, comédienne et chanteuse camerounaise, Marcelle Sandrine Bengono a pour projet de résidence « De l’autre côté de moi », un texte à la recherche de mots d’homme qui peignent des maux de femmes.

L'Institut français et le projet

Les 18 résidents sont lauréats du programme de résidences à la Cité internationale des arts ou du programme Visas pour la création de l’Institut français.

 

Le programme de résidences à la Cité internationale des arts s’adresse aux artistes étrangers qui souhaitent développer un projet de recherche et de création à Paris, pendant une durée de trois ou six mois, et qui sont soutenus par un ou plusieurs partenaires culturels. Chaque année, il accueille près de 70 artistes étrangers en France. En savoir + sur le programme de résidences

 

Le programme Visas pour la création accompagne l’émergence artistique en Afrique et dans les Caraïbes grâce à des résidences en France métropolitaine et dans les régions d’outre-mer. En savoir + sur le programme Visas pour la création 

 

L'institut français, LAB