de zooms
Zoom
Numérique
Image
Le Cri

Plongée au cœur de la VR française

Depuis quelques années la réalité virtuelle s’est imposée comme l’une des technologies les plus intéressantes de la création numérique, culturelle et artistique. En témoigne, en France notamment, la très grande diversité des contenus produits : fiction, documentaire, expérience hybride mêlant VR et spectacle vivant... Plongée au cœur des réalités immersives made in France.

Mis à jour le 09/04/2019

2 min

ll serait faux d'affirmer que la réalité virtuelle n'existe que depuis peu. Le salon Laval Virtual, le plus important rendez-vous mondial dédié au sujet qui fêtait en 2018 ses 20 ans, est là pour rappeler les très nombreuses et anciennes applications industrielles de cette technologie, que ce soit dans le domaine de l’aéronautique, de la médecine ou encore de l’architecture.

En revanche, c’est beaucoup plus récemment que la VR a envahi le paysage culturel. Auteurs, producteurs, artistes découvrent et s’approprient cette technologie depuis quelques années, passionnés par le potentiel narratif et expérientiel d’un medium entièrement tourné vers la sensation et l’immersion.

Démocratisation d’un nouveau médium de création

La démocratisation du médium, liée à l’apparition des casques puis des lieux de diffusion grand public participe, évidement de ce développement. Fin 2017, les cinémas MK2 ouvrait MK2 VR. Pas moins de 26 000 visiteurs étaient au rendez-vous six mois après son ouverture – avec un taux de remplissage de près de 100%.

Dans le même temps, les plus importants festivals internationaux faisaient la part belle aux sélections VR : Sundance, Tribeca, la Mostra de Venise, le festival d’Annecy… Et même si le festival de Cannes tarde à ouvrir les portes de sa sélection officielle à la VR, on se souvient du choc provoqué par l’œuvre VR d’Alejandro Gonzalez Inarritu en 2017, mettant en lumière les projections off de plus en plus nombreuses de projets en réalité virtuelle.

Une French Touch de la VR ?

Au sein d’une production internationale de plus en plus intéressante, de Taïwan à l’Afrique du Sud en passant par le Canada, la France se distingue par la très grande créativité et diversité de ses contenus.

Interrogé par le CNC en août dernier à l’occasion de l’ouverture de la Mostra de Venise, le réalisateur Michel Reilhac déclarait : « La France fait partie du petit groupe de tête des pays dans lesquels la VR est en train de s’inventer. Il y a une créativité très grande avec peut-être une particularité en matière de narration de fiction. Dans le domaine de la fiction réactive, c’est-à-dire qui met le spectateur dans la peau d’un personnage, la France est pionnière. Je pense qu’il y a une curiosité naturelle en France, un goût pour l’expérimentation artistique, qui est valorisée. On voit ainsi dans notre pays beaucoup d’artistes plasticiens, de cinéastes indépendants qui s’y intéressent et expérimentent avec cette forme…  »

À l’international, les productions françaises séduisent. En témoignent les très nombreuses sélections en festivals et prix remportés par les créations made in France. En avril 2018, le studio Atlas V suscitait l’enthousiasme de la presse américaine à l’issue du festival de Sundance où avaient été présentés le premier épisode de sa série Sphere, mettant en scène un trou noir, et Battlescar, transposition de la scène punk new-yorkaise dans les années 1970. En 2018, La Mostra de Venise récompensait du Best VR Story Award, L’Île des morts de Benjamin Nuel, qui fait entrer le spectateur dans le fameux tableau d’Arnold Böcklin.

Cette plongée au sein d’une œuvre d’art n’est qu’un exemple de ce que la réalité virtuelle française sait faire. La diversité des contenus est sans doute ce qui caractérise la production hexagonale, qui revisite profondément les codes du journalisme avec The Enemy, ceux de l’histoire de l’art avec Le Cri, ou explore de nouvelles formes de narration et de récit avec SENS VR.

La création française se distingue également par le développement d’expériences hybrides mêlant les technologies immersives aux spectacle vivant. Depuis Alice, éclairant d’un jour nouveau l’œuvre de Lewis Caroll, à Fugue VR présentée avec succès lors de la dernière biennale de la danse à Lyon, ces productions originales ouvrent la porte à de nouvelles formes d’offres culturelles, innovantes, interactives où s’unissent danse, théâtre et réalité virtuelle.

 

L'Institut français et le projet

L’Institut français soutient la création en réalité virtuelle. Sa plateforme, culturevr.fr, dresse un panorama de l'innovation culturelle en matière de réalité virtuelle.

 

Du 18 au 22 mars 2019, un Focus Réalités immersives, organisé par l’Institut français, accueillait 28 professionnels du monde entier pour découvrir la création du secteur. En savoir + sur le Focus réalités immersives

 

L'institut français, LAB