de zooms
Zoom
Arts visuels
Image
Superfish, de Benoit Laffiché et Rodolphe Huguet 2
Crédits
Fabrication d'une voile en collaboration avec Wilfrido Buen Ano Lopez et Sobeida Valencia, pêcheur et couturière du village. Technique traditionnelle, tissus d’Afrique de l’Ouest. Jurubidà, Colombie, novembre 2019.

Superfish, de Benoit Laffiché et Rodolphe Huguet

Avec Superfish, les artistes Rodolphe Huguet et Benoît Laffiché nous proposent un projet collectif de recherche en arts visuels. Depuis 2018, ils s’intéressent ainsi, aux contextes de la pêche traditionnelle à travers le monde : du Sénégal à la Colombie en passant par la Bretagne.

Publié le 12/08/2020

2 min

Superfish réalise une recherche plastique collective autour des contextes de pêche traditionnelle en résonance avec les parcours récents et historiques des communautés noires : au Sénégal, en France et en Colombie avec les communautés afro-descendantes.

Pour les artistes, il s’agit d’installer une plateforme collaborative de rencontres entre pêcheurs, collectifs d’artistes et spécialistes de la pêche traditionnelle afin de produire expositions, éditions et performances en ouvrant le processus de création à l’autre, artistes et habitants : pêcheurs et familles de pêcheurs, capitaines de pirogues et coopératives de pêcheurs, mareyeurs, ramendeurs, surfeurs, charpentiers, marabouts, trafiquants.

Le premier territoire de recherche de Superfish est Yoff dans la banlieue de Dakar au Sénégal où les artistes se sont rendus à plusieurs reprises depuis 2018. A l’été 2018, ils accueillent en Bretagne un pêcheur sénégalais Mar Gningue qui a ainsi pu rencontrer des acteurs professionnels de la pêche, terre-neuvas, mytiliculteurs de la baie du Mont-Saint Michel, pêcheurs... Mar Gningue a posé son regard sur nos sociétés avec beaucoup d'acuité, de nombreuses interviews ont été réalisées et les échanges ont pu consolider les intentions de travail de part et d'autre, en Europe comme en Afrique.

En 2019, lauréat d‘un appel à projet de l’ambassade de France à Bogota, Superfish poursuit ses recherches dans la communauté noire afro-descendante d’un village de pêcheurs du Pacifique de la région du Chocó en Colombie - communauté noire originaire d'Afrique de l'ouest. Poursuivre les recherches en Colombie après le Sénégal permet immédiatement aux artistes de procéder au collage de l’histoire de l’esclavagisme, aux résurgences culturelles et ancestrales, d’un continent à l’autre.

En raison de la situation de crise sanitaire liée à la Covid-19, l’exposition dans le cadre de la biennale de Dakar, les affichages et performances àYoff, en juin au Sénégal et en juillet 2020 àJurubidàdans le Chocó, et àl’Alliance française de Medellín en Colombie sont reportées. Les frontières fermées, les expositions déplacées, Superfish démarre à Lillemer, en Bretagne, la fabrication d'une pirogue monoxyle, la première embarcation des peuples de bords de mer à travers le monde. Elle sera ouverte à des contributions d'artistes, Guillaume Pinard s'attachera à la réalisation d'une peinture magique, Babeth Rambault imagine une cache, d'autres invitations seront lancées.

Une édition viendra par la suite documenter les premiers gestes artistiques in-situ, les recherches, les paroles. Elle sera présentée au Frac Bretagne en 2021.

Superfish

Superfish : « A, Lettres » Travail typographique en collaboration avec Mor Gueye et Manga Niang, peintres en lettres des pirogues. Peinture sur bois. Yoff, Sénégal, février 2020.
Superfish : « Una vela, une voile » Fabrication d'une voile en collaboration avec Wilfrido Buen Ano Lopez et Sobeida Valencia, pêcheur et couturière du village. Technique traditionnelle, tissus d’Afrique de l’Ouest. Jurubidà, Colombie, novembre 2019.
Superfish : « Des palourdes et des tortues » Extrait de l'édition, collages, photographies, documents de travail, peintures, textes, qui restituent les premières rencontres de Superfish, les détours et les dérives, le voyage du pêcheur Mar Gningue en Europe. Cancale, France, août 2018.
Superfish : Vue de l'exposition « OOOOO » 1 Au quai de pêche de Yoff, point de rencontre entre acteurs de la pêche et acheteurs dakarois de tous les horizons. Formats 4 images 200x150 cm, 8 images 176x120 cm, 5 images 120x80 cm. Yoff, Sénégal, février 2020.
Superfish : Vue de l'exposition « OOOOO » 2 Au quai de pêche de Yoff, point de rencontre entre acteurs de la pêche et acheteurs dakarois de tous les horizons. Formats 4 images 200x150 cm, 8 images 176x120 cm, 5 images 120x80 cm. Yoff, Sénégal, février 2020.
Superfish : « Des palourdes et des tortues » 2 Extrait de l'éditions, collages, photographies, documents de travail, peintures, textes, qui restituent les premières rencontres de Superfish, les détours et les dérives, le voyage du pêcheur Mar Gningue en Europe. Lillemer, Yoff, 2018.
Superfish : « La collection des films de pêche » Un ensemble d’images et de vidéos réalisées par les pêcheurs et les artistes, la fabrication d'un film à travers les images échangées sur les réseaux sociaux ou réalisées spécifiquement pour le projet Superfish. Jurubidà, Colombie, novembre 2019.
Superfish : « Rien n’est vrai, tout est vivant » Extract for the large banner, “Rien n’est vrai, tout est vivant” (Nothing is real, everything is alive) is the title of the final public conference Édouard Glissant gave on 8 April 2010 at the Maison de l’Amérique Latine, to close the 2009-2010 seminar at the Institut de Tout-monde: “Les Transformations du vivant dans un monde en relation” (The Transformations of the living in a related world). Yoff, Senegal, July 2018.
Superfish : « Mar (Tissu n°1) » Collage photographique, Mar Gningue, résidence en Bretagne, photographie multipliée et agencée comme un tissus africain ou une séquence de film. Tirage off-set, dimension variable. Yoff, Sénégal, Février 2020.
Superfish : « La grande banderole » « La grande banderole » s’attache aux paroles, c’est une grande pièce de tissus qui reprend les interviews réalisées, les statistiques, les extraits littéraires ou scientifiques, les poèmes, les rencontres. Cancale, France, mai 2020.
Superfish : « Rana Dalmatina » Fabrication d'une pirogue monoxyle, en collaboration avec Jean-Christophe Roelens, artiste. Peuplier, voile, pagaies et moteur, 7,20 mètres. Lillemer, France, juillet 2020.
L'Institut français et le projet

De nombreux partenaires à travers le monde ont pris part au projet Superfish : Art Norac, le Conseil local de pêche artisanale (Yoff), l'Institut français de Dakar, l'Alliance française de Medellín mais aussi l'Ambassade de France de Bogota.

 

Superfish a bénéficié en 2018 du programme de soutien de l'Institut français en collaboration avec la région Bretagne.

En 2020, Superfish bénéficie du soutien de l'Institut français ainsi que de la ville de Rennes et Rennes Métropole.

L’Institut français s’associe aux collectivités territoriales pour le développement des échanges artistiques internationaux.

En savoir + sur les programmes d'aide à projet en partenariat avec les collectivités territoriales

L'institut français, LAB