de zooms
Zoom
Cinéma
Image
Tigritudes
Crédits
© DR

Tigritudes : un cycle pour s’immerger dans le cinéma panafricain

Du 12 janvier au 27 février 2022, le Forum des images présente Tigritudes. Initié dans le cadre de la Saison Africa2020, ce cycle propose une anthologie subjective et chronologique du cinéma panafricain, à travers 65 séances de films, de 1956 à 2022, 2 master-classes, 6 leçons de cinéma ou encore des rencontres transversales. 

Mis à jour le 21/01/2022

2 min

Pourtant riche d’une cinématographie multiple, puissante et singulière, l’Afrique est un continent dont les cinémas restent largement méconnus. Devant ce constat, le cycle Tigritudes, imaginé par les réalisatrices Dyana Gaye et Valérie Osouf, propose une programmation ample, accessible et éclectique afin de faire découvrir au public toute la diversité du cinéma en Afrique. 

Le 1er janvier 1956, le Soudan obtenait son indépendance et ouvrait une vague d’espérances sur le continent. C’est à cette date que débute Tigritudes, pour remonter chronologiquement jusqu’à 2022, avec près d’une séance par année, et permettre aux publics d’appréhender la circulation postcoloniale des formes, des luttes et des idées à travers le continent. 

Tigritudes — Bande annonce
Tigritudes — Bande annonce

Une anthologie du cinéma panafricain au sens large

Loin de se limiter au continent Africain, Tigritudes a fait le choix du panafricanisme au sens large. Le cycle présente ainsi des œuvres du plus grand nombre de pays possible : de la Namibie à l’Algérie en passant par le Cameroun, l’Egypte ou encore le Sénégal… La diaspora afro-descendante est également représentée avec le Royaume-Uni, les États-Unis ou encore Cuba. 

Tigritudes s’attache également a refléter la diversité du cinéma panafricain sur le plan de ses formes. Le cycle présente ainsi des longs métrages, des courts métrages, des documentaires, des films de fiction, d’art ou encore du cinéma expérimental. Un cycle pour le jeune public est même prévu pour les enfants entre 6 et 13 ans. 

Des rencontres, des master classes et des leçons de cinéma

En plus des séances de films, Tigritudes prévoit deux master classes avec une productrice et un cinéaste. Les intervenants seront confirmés prochainement, dès que les possibilités de déplacement entre pays seront éclaircies.

Le programme prévoit aussi 6 leçons de cinéma sur :

  • le contexte politique des pays où les films sont produits ;
  • les cinémas lusophones africains ;
  • le phénomène Nollywood ;
  • la dimension politique/poétique de certains cinéastes ; 
  • le cinéma documentaire ;
  • le cinéma black-british et anglo-caribéen.

Après le Forum des images, à Paris, Tigritudes entamera une itinérance sur le continent africain pour tenter de remédier à la sous-diffusion dont souffrent le public et les jeunes cinéastes du continent. Au printemps 2022, le cycle sera ainsi au Burkina-Faso, au Ciné Guimbi de Bobo-Dioulasso. Un livre, un DVD et un site internet devraient également être développés entre 2022 et 2024 pour faire connaître au plus grand nombre les cinémas panafricains. 

L'Institut français et le projet

Le cycle Tigritudes a été initié dans le cadre de la Saison Africa2020. Initiée par Emmanuel Macron, le Président de la République française, la Saison Africa2020 s'est déroulée sur tout le territoire français (métropole et territoires ultra-marins) de début décembre 2020 à septembre 2021. Elle était dédiée aux 54 États du continent africain. 

En savoir + sur la Saison Africa2020 

Voir le site de la Saison Africa2020 

L'institut français, LAB