de zooms
Zoom
Langue française
Image
Yanick Lahens

Une Francophonie plurielle au Collège de France

Le 21 mars 2019, sera diffusée en direct à 18 heures, la leçon inaugurale « Urgence(s) d'écrire, rêve(s) d'habiter » prononcée par  l'écrivaine haïtienne Yanick Lahens qui ouvre la nouvelle chaire « Mondes francophones » du Collège de France.

Mis à jour le 27/03/2019

5 min

Au sein du Collège de France, établissement d'enseignement unique, où le savoir et l'excellence sont accessibles à tous, gratuitement et sans inscription, l'arrivée des mondes francophones constitue un symbole important. Annoncée en juillet 2018 et élaborée en partenariat avec l'Agence universitaire de la Francophonie, la création de cette chaire consacrée à ces voix venues d'ailleurs qui ont choisi la langue française s'inscrit dans un contexte politique de questionnements autour de la notion même de francophonie. Avec un même désir néanmoins : comprendre comment la langue unit des imaginaires différents et complexes.

Terre d’hospitalité pour celles et ceux qui pensent et écrivent en français

La création de la chaire « Mondes francophones » intervient alors que des débats se nouent autour de cette francophonie que le président de la République Emmanuel Macron présentait, dans son discours d'Erevan en octobre 2018, comme « le lieu d'une reconquête, d'un combat en profondeur ». Le chef de l'État ne cache d'ailleurs pas son ambition de faire du français une des trois langues les plus parlées au monde – actuellement 5e –, en s'appuyant notamment sur le rayonnement des cultures francophones dans les structures universitaires.

En ce sens, la démarche du Collège de France est exemplaire et d'autres établissements, comme l'Académie Royale de Belgique ou l'Université d’Aix-Marseille, envisagent elles aussi la création de chaires similaires. Pour autant, si ce cours offre une vitrine importante aux intellectuels parlant le français dans le monde, l'administrateur de l’établissement, Alain Prochiantz, apporte une nuance : «Ce n'est pas une chaire sur la Francophonie mais une chaire où des gens qui pensent et écrivent en français trouvent l'hospitalité chez nous ». Le pluriel de l'intitulé de la chaire, « Mondes francophones », porte en effet la vision d'une langue qui n'efface pas les autres mais s'affirme comme le véhicule d'identités variées.

Image
Le Collège de France, où s'ouvre la nouvelle chaire "Mondes francophones"
© Collège de France / Patrick Imbert
Le Collège de France, où s'ouvre la nouvelle chaire "Mondes francophones"

Haïti ouvre le bal

Dans un premier temps, la chaire est créée pour une durée de trois ans. Chaque année, un nouveau titulaire venu d'un pays francophone sera élu pour exercer dans un domaine différent de l'art ou de la science. Yanick Lahens a la charge d'inaugurer la fonction. Née à Port-au-Prince (Haïti), l’écrivaine n'a cessé de décrire, dans des romans à l'écriture limpide et onirique comme le récent Douces déroutes (2018), ce pays fracturé où le sublime jaillit des recoins les plus obscurs.

L'auteure de Bain de Lune (Prix Femina en 2014) connaît aussi particulièrement bien la question de la langue française à travers le monde pour avoir été membre du conseil d'administration du Congrès international des études francophones. Pour elle, la création de cette chaire « est le signe que, dans ce haut lieu symbolique du savoir qu’est le Collège de France, se pose la question de la nécessité de s’ouvrir à d’autres espaces, d’autres savoirs. Cette démarche est essentielle pour comprendre les enjeux du monde d’aujourd’hui. »

Yanick Lahens promet de placer la littérature haïtienne au centre de ses huit cours qui auront lieu d’avril à juin sous le titre « Haïti autrement ». Elle l’articulera avec l'histoire tumultueuse d’un pays devenu, suite à la révolte de ses esclaves, la première république au monde. Un pays qui incarne également, pour elle, un monde où « nous sommes appelés à ne plus être cloisonnés dans des frontières, une identité ou une langue ». En Haïti, le français côtoie le créole, mais aussi l'espagnol importé par la diaspora venue de République dominicaine. De quoi en faire le carrefour de tous les imaginaires caribéens et un symbole de ces mondes francophones, au pluriel, que le Collège de France nous invite à arpenter.

“Urgence(s) d'écrire, rêve(s) d'habiter” (“The need to write, the dream of living”) (5’23) – Présentation of Yanick Lahens teaching– "Francophone Worlds" professorship ( 2018-2019) – Les CourTs du Collège de France
Urgence(s) décrire, rêve(s) d’habiter (5’23) – Présentation de l’enseignement de Yanick Lahens – Chaire Mondes francophones (année 2018-2019) – Les CourTs du Collège de France
L'Institut français et le projet

L’Institut français et le Collège de France collaborent de longue date pour permettre notamment à des professeurs de l’établissement de prendre part à des conférences et débats dans le réseau culturel français à l’étranger.

 

Dans le cadre de ce partenariat, la leçon inaugurale de Yanick Lahens sera diffusée en direct le 21 mars à 18 heures, et relayée dans le réseau.

L'institut français, LAB